La presse sénégalaise dans la rue, le 3 mai

Par , publié le .

Actualité

La Journée Internationale de la Liberté de la Presse, édition 2021, revêt un caché particulier au Sénégal. Elle sera célébrée dans un contexte marqué par des menaces, violences, intimidations et agressions à  l’encontre de professionnels, techniciens et entreprises des médias, notamment lors des événements ayant endeuillés le pays en mars dernier.

Suffisant pour que la Coordination des Associations de Presse (CAP) appelle à  une grande manifestation pacifique dans la rue, pour dire halte à  ces dérives. «La Journée Internationale de la Liberté de la Presse sera célébrée cette année au Sénégal par un sit-in, ont décidé toutes les organisations professionnelles de presse qui composent la CAP.

Dénoncer les atteintes et agressions subies par les journalistes, les techniciens des médias et les maisons de presse, lors des violentes manifestations du mois de mars passé est un devoir pour tout militant de la Liberté de la Presse», informe un communiqué de presse, en date du jeudi 15 avril, parvenu à  notre Rédaction.

Ainsi est-il attendu une mobilisation nationale ce jour-là . «La CAP compte, à  cet effet, tenir un sitin national qu’elle voudra simultané dans toutes les capitales régionales du Sénégal», précise le texte signé le Coordonnateur de la CAP. Et d’ajouter qu’au SYNPICS, la CJRS, APPEL, le CDEPS, le CORED, l’UNPJS, le CTPAS, l’URAC et l’APES qui composent le comité de coordination de cette manifestation pacifique, «s’adjoindront toute organisation qui souhaite dénoncer les écarts, violation et agression dont la presse a été victime ces derniers temps».

Pour une réussite de l’événement, une réunion de la CAP élargie aux associations catégorielles et thématiques, aux amicales des écoles de journalisme et autres entités nationales, régionales et internationales de défense des libertés de presse et d’expression est ainsi prévue le samedi 17 avril à  11 heures au Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information (CESTI) de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. «A l’issue de cette rencontre les détails du Sit-In national que la CAP entend tenir non seulement à  Dakar mais également dans les capitales régionales, seront communiqués», lit-on dans le document. Et de relever qu’en attendant, «la CAP invite tous les journalistes, techniciens et autres travailleurs des médias à  se tenir mobilisés pour dire NON à  toutes les tentatives de musellement, d’intimidation et de précarisation de la Presse Sénégalaise».

I DIALLO
 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut