La start-up Varda Space va envoyer une usine dans l’espace grâce à  SpaceX

Par , publié le .

Actualité

Varda Space veut envoyer une usine dans l’espace grâce à  la fusée Falcon 9 de SpaceX.

Installer une usine dans l’espace. Voilà  bien une idée qui peut sembler totalement farfelue et qui pourtant est très intéressante. Si le patron de Blue Origin, Jeff Bezos, veut envoyer les industries polluantes dans l’espace, l’entreprise Varda Space veut devenir la première à  y construire une usine. Pour ce faire, elle ferait appel à  SpaceX.

Le projet de Varda Space pourrait bien faire avancer certaines industries présentes sur terre. Profiter de la micropesanteur s’avèrerait très pratique pour fabriquer de nouveaux matériaux ou développer les recherches de la station spatiale internationale (ISS) sur certains produits. Les possibilités sont nombreuses même si rien n’a encore été explicité.

Pour le voyage, Varda Space a besoin d’aide. SpaceX propose depuis quelque temps ses services aux entreprises. Les deux sociétés font le voyage jusque dans l’espace puis se séparent, comme un covoiturage spatial. Pour ce grand projet, Varda Space transporterait son usine sur une fusée Falcon 9 au début de l’année 2023. Les lanceurs de SpaceX embarqueraient les fournitures nécessaires à  l’implantation de l’usine dans l’espace. L’engin passerait environ trois mois en orbite pour tester ces nouvelles technologies de fabrication. Une autre option serait d’utiliser les fusées Electron de Rocket Lab.

Une chose est certaine, il faudra faire particulièrement attention à  la rentrée de l’atmosphère et l’atterrissage en lui-même pour pouvoir récupérer les matériaux et produits intacts. Quand on sait que la vitesse est de Mac 28, on se dit que le défi est impressionnant et cette étape des plus critiques.

Contrairement à  de nombreux engins spatiaux en activité, l’usine spatiale de Varda Space peut tout à  fait fonctionner en orbite terrestre basse. Ce premier vol devrait en tous les cas être riche d’enseignements. Pour envisager d’en lancer un deuxième, voire un troisième aux alentours de la fin de l’année 2024. D’ici là , d’autres projets similaires pourraient être lancés. Notamment celui de l’Union européenne, baptisé Period, qui vise à  assembler et fabriquer des satellites depuis l’espace, en partenariat avec Airbus.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)