L’acteur François Berléand se dit »˜perpétuellement à  découvert’

Par , publié le .

Actualité

Le comédien François Berléand s’est confié sur la chaîne Non Stop People au micro de Jordan de Luxe dans le rendez-vous « L’instant de Luxe ». Il y a évoqué le vaccin contre le Covid et l’argent.

Alors qu’il tournait récemment pour la série ’30 vies’ (six épisodes au format 52»² destinée à  France 2) aux côtés de Marc Lavoine, Bruno Sanches, Emilie Dequenne ou encore Florence Pernel, l’acteur François Berléand (68 ans) s’est exprimé sur sa situation financière mais aussi sur le vaccin Covid-19, s’en prenant par la même occasion aux anti-vaccins : «On est au pays de Pasteur putain ! S’il n’y avait pas eu le vaccin contre la rage, il y aurait eu des milliers et des milliers de morts ! Et il y a des crétins qui pensent qu’on ne doit pas se faire vacciner. Tant pis pour eux, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Faites confiance aux scientifiques, ils disent les choses telles qu’elles sont. On vit à  une époque o๠tout le monde donne son avis«, a tout d’abord lancé François Berléand face à  unJordan de Luxe interloqué, tentant de »˜calmer le jeu’.

»˜L’orage passé’, comme souvent dans l’émission François Berléand a accepté de parler »˜argent’. Il a révélé quel fut son plus gros cachet : «Pour le film «Le Transporteur 2»², c’était 20 000 euros par jour (.) J’ai eu cinq jours de tournage. La moitié va aux impôts«, a souhaité ajouté François Berléand qui, s’il gagne très bien sa vie flirte avec les découverts : «Je gère plus à  découvert qu’autre chose. J’ai quatre enfants et j’ai voulu que mes enfants aient chacun un appartement. Mes grands enfants ont un appartement, ils y sont. Et mes deux jumelles de 12 ans pour lesquelles je suis en train de payer des intérêts. Je suis à  découvert perpétuellement. C’est la vie ! Depuis un an, c’est difficile pour tout le monde, mais c’est difficile aussi pour les comédiens. Depuis que je suis connu, qu’on m’autorise un découvert, j’en ai un. Si mes copains sont dans l’embarras, je les aide. Comme ma mère m’a dit : »˜Ne prête jamais d’argent, donne-le’ donc voilà «.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut