Le citoyen au cÅ“ur de l’action

Par , publié le .

Actualité

Pour assurer le bien-être et la sécurité des citoyens, Senelec a lancé trois projets majeurs avec un financement de 9,7 milliards Fcfa de la Banque Mondiale et de la Banque Européenne d’investissement. Il s’agit du raccordement et l’installation électrique de 37500 ménages à  faible revenu, de la sécurisation de 20 mille cantines dans 9 marchés ciblés et enfin de la sécurisation des quartiers difficiles d’accès o๠le réseau électrique manque d’être aux normes requises. «Le raccordement et l’installation électrique de 37500 ménages à  faible revenu qui contribuent à  réduire drastiquement la fracture énergétique et repousser les barrières des inégalités sociales. Senelec s’inscrit dans une conformité absolue aux normes standards non seulement dans les marchés mais aussi dans les maisons, les entreprises et les lieux de rassemblement.

Le projet d’appui au secteur de l’électricité en partenariat avec Proquelec accompagnera notre société dans son vaste programme de sécurisation des installations électriques dans les marchés du Sénégal», a indiqué le directeur général de Senelec Papa Mademba Biteye hier, mardi 13 Avril lors de la cérémonie de lancement de ces projets. Chris Trimble, Spécialiste Principal en Energie de la Banque mondiale pense que ces projets permettront de diminuer les pertes de Senelec et donc améliorer la viabilité financière de l’entreprise publique et du secteur. En parallèle, ajoute-t-il, ces activités contribuent à  améliorer la sécurité d’électricité des clients de la Senelec.

Selon lui, le coà»t du branchement et de l’installation électrique intérieure parfois inabordable pour les ménages les plus pauvres constitue une barrière majeure au raccordement des ménages. «Le projet de raccordement au réseau électrique de 37.500 ménages à  faibles revenus consistera à  réaliser gratuitement le branchement de ces ménages, ainsi que la fourniture et la pose du matériel électrique dans leur logement. Ces services n’entraineront aucun frais pour les 37.500 ménages», at-il insisté.

A en croire au spécialiste en énergie de la Banque Mondiale, ce projet est particulièrement innovant puisque les bénéficiaires ont fait l’objet d’un ciblage rigoureux, car utilisant le  Registre National Unique. «Dans le cadre de ce projet, le RNU a permis de cibler les populations les plus pauvres et les plus vulnérables dans les 14 régions du pays.

Avec l’appui de la DGPSN et de ses opérateurs sociaux, des assemblées communautaires se sont tenues au niveau local et dans tout le pays depuis le début de l’année afin de valider et mettre à  jour, en toute transparence, les listes extraites du RNU et d’ainsi identifier les 37.500 ménages à  faibles revenus répondant aux critères d’éligibilité du projet», fait-il savoir. Mbaye Ndiaye président des Délégués de marché a, quant à  lui, souligné l’importance de ces projets pour les commerçants, car selon lui, les incendies au niveau des marchés sont dus à  de mauvaises installations électriques. Ainsi appelle-t-il, ses camarades délégués à  mieux surveiller ce qui se passe au niveau de ces marchés.

NDEYE AMINATA CISSE

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut