LE CRES VALIDE LA FEUILLE DE ROUTE DU PROJET «VIVRE AVEC L'EAU»
La rencontre portant validation de la stratégie et des outils de recherche action dans le cadre du projet «vivre avec l'eau», a été organisée par le Consortium pour la recherche économique et sociale (Cres) dans le cadre du projet «Vivre avec l'eau». Financé par le gouvernement Britannique, par le biais de son département pour le développement international (Dfid), ce projet vise, en effet, la résolution des problèmes d'inondation qui affectent près de 920 mille personnes dans les communes de Yeumbeul nord et Sud, Djida Thiaroye Kaw, Thiaroye gare, Medina Gounass, Malika, Mbao, Rufisque ouest et Grand Yoff. La nouveauté de ce projet réside dans son approche basée, non pas sur le déplacement des populations des zones inondables, mais plutôt sur le renforcement de leur résilience travers la construction d'infrastructures afin de les aider vivre sans problème avec l'eau.
Cette rencontre qui réunit enseignants d'universités et chercheurs, vise la validation des outils qui permettront de mener une enquête de référence dans les zones d'interventions. Autrement dit, l'évaluation de l'impact de toutes les activités sur la résilience, la santé, le comportement et le bien-être socioéconomique des populations bénéficiaires de ce projet «Vivre avec l'eau». Ainsi, estimant lors son allocution d'ouverture que les résultats de ce projet seront exploités des fins académiques, mais surtout pour alimenter la réflexion au plus haut niveau de l'Etat dans le cadre des politiques publiques liées la question des inondations.
Abdoulaye Diagne, directeur exécutif du Cres, a notamment exhorté ses collègues chercheurs mettre toutes leurs expertises au profit de la recherche afin de fournir des résultats rigoureux pouvant être utilisés pour les différents objectifs visés. De son côté, Yatma Gueye, directeur de cabinet du ministre Diene Farba Sarr, venu représenter le ministre du Renouveau urbain, de l'Habitat et du Cadre de vie, a également tenu souligner l'intérêt qu'accorde son ministère aux résultats de leurs travaux dans le cadre ce projet «vivre avec l'eau». Un projet conçu, selon lui, grâce une approche intégrée et participative combinant la construction d'infrastructures d'évacuation d'eau pluviales, le renforcement de capacités des populations en matière de gestion des déchets et de maraîchage, l'organisation et la formation de la population et plus particulièrement les femmes pour une meilleure anticipation et gestion des inondations.

Nous vous recommandons