Le Gestionnaire d'un grand fonds privé contraint de démissionner après une enquête de la BBC

Le Gestionnaire d'un grand fonds privé contraint de démissionner après une enquête de la BBC

Dakarmatin Il y'a 3 semaines  Source

Le Gestionnaire d'un des plus importants fonds au monde a été contraint de démissionner après que la BBC eut découvert qu'il avait enfreint les règles d'investissement.

Mark Denning a contribué la gestion de plus de 300 milliards de dollars d'investisseurs chez Capital Group.

BBC Panorama (note: une émission d'investigation de la BBC) a découvert des acquisitions secrètes d'actions pour son propre compte dans certaines des sociétés où Capital Group a effectué des placements. Cependant, M. Denning, qui a travaillé pendant 36 ans dans le groupe, nie tout acte répréhensible.

Le gestionnaire de fonds, âgé de 62 ans, a quitté son emploi cinq jours après que Panorama eut écrit Capital Group au sujet des résultats de son enquête.

Capital Group qui gère près de 2000 milliards de dollars d'actifs, a rendu publique l'information selon laquelle M. Denning n'était plus employé au sein du groupe.

"Nous avons un code d'éthique et d'obligation de divulgation de placements personnels qui exige nos employés de respecter des standards conduite très strictes. Lorsque nous avons pris connaissance de cette affaire, nous avons immédiatement pris des mesures", informe-t-il.

Les gestionnaires de fonds ne sont pas censés investir dans les mêmes sociétés que leur fonds, car ils pourraient potentiellement en tirer profit aux dépens des investisseurs.

En effet, de par leur taille, les fonds peuvent faire monter le prix des actions d'une société lorsqu'ils investissent. Le gestionnaire de fonds pourrait user de ce pouvoir pour augmenter le prix des actions des sociétés dans lesquelles ils ont des placements personnels, plutôt que de choisir les sociétés offrant les meilleurs rendements pour les investisseurs (Clients).

Fuite de documents

L'enquête Panorama a révélé que des actions avaient été achetées sur les instructions de M. Denning par l'intermédiaire d'un fonds secret basé au Liechtenstein dénommé Morebath Fund Global Opportunities.

Des documents qui ont fuité montrent que le fonds Morebath a investi dans une société de recherche médicale appelée Mesoblast, une société cinématographique indienne appelée Eros International et une société d'exploitation aurifère appelée Hummingbird Resources.

Les fonds du groupe Capital ont également investi dans les memes sociétés, et les investissements dans Mesoblast et Eros ont été réalisés par des fonds que M. Denning lui-même eu contribuer la gestion.

Dans le cas de Hummingbird Resources, M. Denning a semblé avoir un autre conflit d'intérêts potentiel puisque la société a été créée et gérée par son gendre.

Conflit d'intérêt

Un expert en réglementation financière a déclaré Panorama que les achats privés de M. Denning pourraient représenter un grave conflit d'intérêts.

Michael Ruck, responsable en charge des enquêtes au sein du cabinet d'avocats TLT, a déclaré: "L'objectif même du régime, en ce qui concerne la déclaration des conflits d'intérêts, est de protéger les investisseurs.

"S'il y' a une intention de réaliser des bénéfices financiers au profit du gestionnaire de fonds lui-même, cela suscite de graves inquiétudes quant ses agissements."

Les participations (actions) dans les trois sociétés ont finalement été détenues par l'intermédiaire d'une entité offshore appelée Kinrara Trust qui a été mis en place et contrôlé par M. Denning.

Conformité aux obligations,

Les avocats de M. Denning nient toute propriété d'actions dans les trois sociétés car ils affirment qu'il n'est pas bénéficiaire du Kinrara Trust.

"Notre client n'a pas déclaré son intérêt pour le Kinrara Trust son ancien employeur car il avait été irrévocablement exclu en tant que bénéficiaire et cru s'être acquitté de toutes ses obligations."

Les avocats de M. Denning disent qu'il a reçu de mauvais conseils. Ils disent également Morebath Fund avait un gestionnaire d'actifs et un administrateur de fonds indépendants.

Toutefois, Panorama a constaté que M. Denning était responsable des achats d'actions dans les trois sociétés et des documents montrent que Morebath Fund était régulièrement inclus dans ses états patrimoniaux personnels.

M. Denning semble avoir nommé le fonds basé au Liechtenstein après le village de Morebath, dans le nord du Devon. Il possède une maison de neuf chambres, Morebath Manor et parc d'une superficie de 21 ares dans ce village.

Le gestionnaire de fonds possède également des maisons de luxe Chelsea et aux Bahamas.

Accord énergétique controversé

M. Denning qui travaillait au Capital Group Londres était certifié par le City Watchdog, la Financial Conduct Authority, jusqu'en 2018.

Cependant, quatre des fonds qu'il gérait étaient destinés des investisseurs américains et il travaillait depuis le bureau de la société Los Angeles.

Panorama a également découvert que Kinrara Trust, qui appartenait Kinrara International, est une société qui a tiré parti d'un contrat énergétique controversé du Sénégal.
Kinrara International a réalisé 22 millions de dollars après la vente BP des droits d'exploration relatifs un immense gisement de gaz au large des côtes sénégalaises.

Des experts ont indiqué Panorama qu'ils pensent que M. Denning aurait également dû déclarer cela - parce que Capital Group avait des investissements dans BP et une autre société impliquée dans l'opération, Kosmos Energy.

Les avocats de M. Denning affirment qu'il n'a jamais été un propriétaire légal ou effectif de Kinrara International.

Nous vous recommandons

Actualité

Baghdad : Discours Intégral de Serigne Khadim Gaydel Lô lors du Gamou 2019.

Dakaractu

Actualité

Croix-Rouge/Gamou

Enqueteplus

Actualité

La France renonce l'expulsion d'une Ivoirienne de 10 ans

Seneweb

Actualité

Journal Télévisé 20H du Lundi 11 Novembre 2019

Seneweb