Le Gouvernement face à la presse : Antoine Diome rate son baptême de feu !

Par , publié le .

Actualité

Le nouveau ministre de l'intérieur et de la sécurité publique, Felix Antoine Diome a fait son baptême de feu dans le cadre de la grande communication gouvernementale face à la presse ce mardi. Dans sa ligne de défense relative au phénomène de l'émigration clandestine, le tombeur de Khalifa Sall et Karim Wade a indiqué que le gouvernement de s'intéresse pas au nombre de morts mais bien aux solutions à apporter à cette déferlante. Quant à la tenue des prochaines élections,il main(tient le flou.

Le mutisme troublant du Chef de l'Etat face à l'hécatombe tributaire du phénomène de l'émigration clandestine sous nos cieux a été le premier acte d'indifférence posé par nos dirigeants dans la gestion de cette déferlante. Le Président Sall s'est simplement contenté d'un Twitt où il donne des recommandations par rapport au phénomène. Point barre. Il n'est donc pas surprenant que le ministre de l'intérieur daigne conforter cette position en minimisant dans son prononcé le nombre de migrants sénégalais morts dans l'océan. Selon lui, ce qui importe pour le gouvernement, c'est de trouver des solutions à ce phénomène. Cette posture d'indifférence de la toute puissance publique est révélatrice des contestations des chiffres avancés par l'organisation des migrations internationales. Non seulement le ministre de l' »intérieur a trébuché mais il a aussi raté son baptême de feu.Il n'aurait pas intégré les familles qui ont leurs enfants qui ont disparu dans l'océan. De surcroit, il ne comprend pas que l'Etat ne doit en aucun cas abdiquer devant la détresse de ses compatriotes. Loin s'en faut. Et tous les moyens dont il dispose devraient être mis à profit pour trouver des statistiques fiables sur le nombre de jeunes sénégalais morts dans l'océan. Ce qui démontre encore une fois que les sénégalais sont gouvernés par des gens qui ne leur concèdent aucun égard. En effet au lieu d'essayer de comprendre pourquoi le mot clandestin adjoint à ce phénomène, ils feignent ne rien comprendre parce que leurs fils ne feront jamais partie de ce voyage de la mort.En ce qui concerne la tenue des prochaines élections locales également,le successeur de Aly Ngouille Ndiaye a préféré parler de dialogue qui doivent se poursuivre jusqu'à terme.Pour son baptême de feu, Diome a trébuché de fort belle manière !

Assane SEYE-Senegal7

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut