Le Havre : 5 ans de prison pour l’ex-conjoint qui avait violenté, menacé et harcelé

Par , publié le .

Actualité

Vendredi, un Havrais a été condamné à  cinq ans de prison pour des violences, des menaces de mort et un harcèlement exercés sur son ex-compagne.

Cette histoire a vraisemblablement pris place au Havre (Seine-Maritime). En décembre dernier, les forces de l’ordre avaient été appelées par une femme qui disait avoir de nouveau été agressée par son ex-conjoint devant l’école de son fils. 76 Actu rapporte que si le couple n’était plus depuis un certain temps, l’homme s’était mis à  harceler et menacer son ex-compagne, en partie par téléphone, dès lors que cette dernière avait fait savoir qu’elle allait refaire sa vie.

Ce n’était pas la première fois que cette mère de famille était violentée devant l’établissement de son enfant. Du fait d’un suspect étant «quasiment sans domicile fixe» selon une source judiciaire, les recherches de la police ont duré plusieurs semaines sans résultat probant au bout. Mais un jour o๠l’ex-compagne venait de déposer à  nouveau plainte contre l’individu, la police avait vu juste en raccompagnant la plaignante à  son domicile. L’ex-compagnon avait ainsi surgi, «armé d’un couteau et avec, manifestement, l’intention de s’en prendre à  son ex-compagne». Après avoir sorti leur arme à  leur tour, les policiers avaient réussi à  interpeller l’ex-compagnon.

Vendredi, le tribunal correctionnel du Havre a condamné le mis en cause pour «des faits de violences ayant entrainé une incapacité de plus de huit jours, avec des circonstances aggravantes, menaces de mort réitérées et harcèlement.» L’homme a écopé de cinq ans de prison, dont deux assortis d’un sursis probatoire renforcé sur une durée de trois ans, d’une obligation de soins, d’une interdiction d’acquérir et de porter une arme pendant cinq ans, de reprendre contact avec la victime et de paraître aux abords de son domicile et de l’école de son enfant.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)