Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

Le ministre de l’Intérieur favorable à  ce que les travailleurs immigrés demandent leur régularisation

Par , publié le .

Actualité

Mardi, alors qu’il était auditionné par la commission des lois de l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a proposé que les travailleurs immigrés puissent eux-mêmes demander leur régularisation.

Mardi, alors qu’il était auditionné par la commission des lois de l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a proposé que les travailleurs immigrés puissent eux-mêmes demander leur régularisation.

Mardi, lors d’une audition parlementaire devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a présenté sa feuille de route en ce qui concerne les dossiers sécuritaires et migratoires. Parmi ses propositions, la possibilité pour un travailleur immigré de demander lui-même sa régularisation.

«Je ne trouve pas normal que seul l’employeur puisse demander la régularisation de la personne qui travaille pour lui», a déclaré le ministre cité par Actu Orange, ajoutant que «c’est un rapport de force qui n’est pas positif pour le salarié. Si on change la loi, ce sera une bonne chose«.

Gérald Darmanin a également noté le «peu de cas que font certains employeurs des personnels immigrés qu’ils recrutent». «Nous avons à  améliorer [.] l’intégration des personnes qui travaillent sur le sol de la République et qui sont soumises à  une absurdité administrative de la part du fonctionnement administratif du ministère de l’Intérieur», a-t-il reconnu.

La proposition du ministre de l’Intérieur apparaît en conformité avec la demande, exprimée de longue date, par les syndicats et défenseurs des personnes en situation irrégulière. Une demande appelant ainsi à  la fin d’une requête de régularisation uniquement exprimée par l’employeur. souligner toutefois que M. Darmanin a, dans le même temps, réfuté l’idée d’une «régularisation collective». Il est prévu qu’un projet de loi sur l’asile et l’immigration soit déposé au mois de janvier prochain.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)