Le service de cloud gaming Google Stadia se prépare à  passer en marque blanche

Par , publié le .

Actualité

Google Stadia évolue en marque blanche. AT&T est le premier à  en profiter, d’autres devraient suivre rapidement.

Ce n’est pas parce que l’on s’appelle Google que toutes nos tentatives sont couronnées de succès. La firme de Mountain View lance régulièrement de nouveaux produits et services, certains sont un franc succès, d’autres un échec. Sur le marché du cloud gaming, Google Stadia a du mal à  exister. Le service va évoluer, se transformant en marque blanche.

Le marché du cloud gaming s’affine tranquillement, avec Microsoft et son Xbox Cloud Gaming, d’un côté et Nvidia et son GeForce Now, de l’autre. Google voulait sa part du gâteau avec Stadia mais la situation est délicate aujourd’hui. Si l’abonnement Stadia Pro propose un catalogue alléchant, les évolutions sont peu nombreuses et trop lentes. Aujourd’hui, l’on apprend que Stadia évolue pour devenir un service en marque blanche, comprenez par là  un service que pourront utiliser d’autres services.

Par exemple, il y a peu, l’opérateur téléphonique américaine AT&T annonçait la possibilité de jouer à  Batman Arkham Knight en streaming, gratuitement, via le cloud gaming. Lorsque The Verge a voulu en savoir davantage, l’opérateur a répondu qu’il s’agissait bien de Google Stadia. Autrement dit, AT&T a signé un contrat avec Google pour un service «Powered by the Stadia technology», sans que l’utilisateur final n’en soit informé. Ce qui est précisément la définition d’un service en marque blanche.

Ce n’est là  que le premier exemple d’un tel partenariat mais il faut s’attendre à  voir d’autres initiatives de ce genre. Un éditeur comme Ubisoft ou Take Two pourrait ainsi décider de proposer du cloud gaming à  ses joueurs, en s’appuyant sur Google Stadia. Il faut bien reconnaître que, si la partie technique du service est très aboutie, avec une latence très faible et une bonne qualité d’image, l’offre commerciale n’a jamais su convaincre. Passer en marque blanche pourrait signer un véritable renouveau. suivre !

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)