Le Temple du Ciel, un lieu où les empreurs Chinois priaient pour de bonnes récoltes

Le Temple du Ciel, un lieu où les empreurs Chinois priaient pour de bonnes récoltes

Aps Il y'a 3 jours  Source
De l'envoyé spécial de l'APS: Pape Ousmane Ngom
Beijing, 14 août (APS) ? Des journalistes africains francophones se sont familiarisés mercredi Beijing avec l'histoire du Temple du ciel lequel abrite une salle de prière de forme circulaire de 30 mètres de diamètre et 33 mètres de hauteur où les empereurs de la Chine ancienne venaient prier pour de bonnes moissons.
La salle de prières est un des trois bâtiments existant dans le Temple du Ciel construit en 1420 sous le règne de l'empereur Yongle qui y venait le 15e jour du premier mois lunaire pour implorer Dieu de donner de bonnes récoltes la Chine, a expliqué le guide touristique Zhang Jun.
L'imposante salle construite tout en bois sans aucun clou est formée de trois terrasses superposées en marbre blanc, avec des balustrades également en marbre et on y accède par huit escaliers, a dit M.Jun, ajoutant que le bâtiment est couvert d'une triple toiture en tuiles de couleur bleue.
Le bâtiment est constitué de 28 imposantes colonnes rouges en bois, a-t-il dit, laissant entendre que "4 colonnes ornées de dragons dorés symbolisent les 4 saisons de l'année, le premier cercle de 12 colonnes incarne les 12 mois de l'année et le second cercle, les 12 heures du jour".
Les cérémonies impériales chinoises se tenaient dans cette salle du Temple du Ciel jusqu'en octobre 1911, date de la fondation de la République avant d'être ouvert au public un an plus tard, a informé Zhang Jun.
Le Temple du Ciel classé héritage culturel mondial par l'UNESCO en 1998 est aujourd'hui non seulement un site touristique couru mais un lieu très fréquenté par les personnes du 3e âge qui, selon Zhang Jun, viennent pour s'entraîner et rencontrer de nouvelles connaissances.
Bâti sur 273 ha, le Temple du Ciel, aujourd'hui l'un des sites historiques et touristiques les mieux tenus, comprend trois bâtiments que sont la salle de prières pour de bonnes récoltes, le Tertre circulaire, la Voûte céleste impériale.
Ces trois bâtiments qui reçoivent beaucoup de visiteurs chinois et étrangers sont reliés entre eux par la Voie sacrée, une chaussée surélevée 2,5 mètres du sol et longue de 360 mètres, a expliqué le guide touristique.
Les journalistes africains francophones en séjour en Chine sur invitation de l'Institut national de recherche et de formation (NRTA)ont, en dehors de cette promenade historique et touristique, eu droit quelques explications concernant le "grand projet d'élimination de la pauvreté en Chine" lancé en 2013 et sur la naissance et le développement des médias chinois notamment radio Chine internationale et la télévision chinoise internationale.

Nous vous recommandons

Actualité

Burkina Faso: Une marche silencieuse pour dénoncer l'impunité

Seneweb

Actualité

Adidas fête ses 70 ans d'existence

Seneweb