Les 21 victimes issues de la même classe, l’auteur s’y était barricadé: ce que l’on sait sur la tuerie d’Uvalde

Par , publié le .

Actualité

Un adolescent a tué 21 personnes dans une école du Texas mardi, replongeant les Etats-Unis dans un cauchemar chronique. Le tireur âgé de 18 ans a ouvert le feu dans une école primaire, tuant 19 jeunes élèves âgés d’une dizaine d’années tout au plus et deux enseignants, avant d’être abattu par la police. Toutes les victimes étaient présentes dans la salle de classe o๠l’auteur s’était préalablement barricadé, a commenté le parte-parole de la police interrogé par CNN.

Salvador Ramos, de nationalité américaine, aurait d’abord visé sa grand-mère, dont l’état de santé restait à  préciser, avant de se rendre à  l’école en voiture pour y perpétrer son massacre.

Lorsque les forces de sécurité sont arrivées, le tireur a ouvert le feu et a blessé deux policiers. Il s’est ensuite retranché dans une salle de classe et a commencé à  «tirer sur les enfants et les enseignants qui étaient présents». Les policiers ont brisé les fenêtres et ont tenté d’évacuer les enfants et le personnel. Ils sont finalement parvenus à  entrer dans la salle de classe o๠se trouvait le tireur.

Les mobiles de cette attaque, l’une des pires dans une école depuis des années, restent pour l’instant inconnus
Antécédents
La Maison Blanche a ordonné la mise en berne des drapeaux dans tous les bâtiments publics pour «honorer les victimes» d’Uvalde.

Cette attaque a replongé le pays dans les affres des fusillades en milieu scolaire, qui se répètent fréquemment avec des images choquantes d’élèves traumatisés, obligés de se confiner dans leur classe avant d’être évacués par les forces de l’ordre et de parents paniqués cherchant désespérément à  avoir des nouvelles de leurs enfants.

Le drame rappelle celui de l’école primaire de Sandy Hook, survenu en 2012 dans le Connecticut, o๠un déséquilibré âgé de 20 ans avait tué 26 personnes, dont vingt enfants âgés de 6 et 7 ans, avant de se suicider.

Chris Murphy, sénateur démocrate de cet Etat du nord-est des Etats-Unis, a «supplié» mardi ses collègues élus d’agir, assurant que ces tragédies n’étaient pas «inévitables».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)