Les Etats-Unis acceptent d'extrader un ex-ministre colombien

Les Etats-Unis ont accepté l'extradition vers la Colombie d'un ancien ministre de l'ex-président Alvaro Uribe, condamné par la justice colombienne 17 ans de prison pour corruption, a annoncé jeudi l'ambassade de Colombie Washington.

Dans un communiqué, la mission diplomatique a indiqué avoir été notifiée mercredi par le gouvernement américain que l'extradition demandée par la Cour suprême de Colombie avait été acceptée.

Andrés Felipe Arias, très proche d'Alvaro Uribe (au pouvoir de 2002 2010), avait été arrêté par les autorités américaines dans le sud de la Floride en 2016 après une demande d'extradition émise en 2014. L'ex-ministre de l'Agriculture avait été condamné en juillet 2014 17 ans et quatre mois de prison et une amende de 16 millions de dollars pour détournement de fonds publics et favoritisme. Avant de connaître le verdict, Andrés Felipe Arias s'était rendu avec sa famille aux Etats-Unis, où il avait demandé l'asile en disant être persécuté politiquement. Mais un juge fédéral avait considéré qu'il pouvait être extradé en 2017, ce qui a été confirmé lundi par une cour d'appel Atlanta. L'épouse de l'ancien ministre, Catalina Serrano, a lancé un appel sur les réseaux sociaux ses partisans pour qu'ils demandent au président Donald Trump d'accorder l'asile politique son mari. Alvaro Uribe avait plusieurs fois qualifié d'«injuste» la condamnation d'Arias, qui a déj passé deux ans en prison en Colombie dans la même affaire.

Nous vous recommandons

Actualité

Présidentielle Algérienne : faible taux de participation

Senegal7

Actualité

Les migrants interceptés Soumbédioune en garde vue

Dakarmatin