Les internautes tournent en bourrique le communiqué de l'APR !

Les internautes tournent en bourrique le communiqué de l'APR !

Dakarmatin Le 2020-01-22  Source

L'exclusion de Moustapha Diakhaté a fait le buzz sur le réseau social Facebook avec des internautes qui se sont bien moqués des quatre dignitaires de l'APR ayant signé la lettre d'exclusion de l'ancien président du groupe parlementaire de la majorité l'Assemblée nationale.

Selon les internautes, en tout cas, ces hiérarques de l'APR n'ont pas pris le soin de bien étudier le fond tout comme la forme du document portant exclusion de Moustapha Diakhaté de l'Alliance pour la République. Des rigolades, chahuts, métaphores et ironies ont détourné le communiqué du parti présidentiel de son vrai sens !

Moustapha Diakhaté exclu de l'APR ! Personne, commencer par l'intéressé, bien sûr, encore moins les internautes n'a été surpris par une telle décision. Beaucoup soutiennent même s'y être attendus. Pourtant, bien que cette exclusion ne soit pas une surprise, elle a suscité moult réactions sur le réseau social Facebook. Les commentaires portent sur les signataires, le fond et la forme dudit document portant exclusion de ce militant de la première heure de l'apr. un document qui serait truffé de fautes, selon ces internautes. Le nommé Jean-Claude note une « indiscipline notoire dans l'écriture » du communiqué.

D'abord, et tout au début du document, « l'absent », qui figure bel et bien sur la liste des présents, du nom de Mbaye Ndiaye serait « excusé ». Pour cela, Dabanar Diop demande une explication sur cette personne absente et excusée mais qui paraphe tout de même un document d'exclusion. Ce qui surprend Ndiamé Thiam, « c'est l'aridité du texte qui tient office de lettre d'exclusion sans compter la composition de la commission qui a traité le cas Moustapha Diakhaté ».

A la place de ce dernier, dit-il, « je ne donnerais aucune suite cette lettre. Le contenu nous renseigne sur les membres, le fonctionnement du parti et surtout l'irrespect envers Moustapha. il ne devait jamais recevoir une exclusion venant de ces militants ou responsables de second rang ». Alors qu'on n'avait pas fini d'en rire avec ce commentaire d'un internaute qui parle de « trois pelés et un tondu absent et excusé », Amadou Bâ, un autre internaute qui doute de l'authenticité du communiqué pondu, pense que « c'est un fake news ».

« Car c'est très gros pour venir des instances du parti présidentiel », soutient-il. « C'est la première fois que je vois une structure chargée de la discipline et autres être composée par quatre membres. Généralement c'est avec toujours un nombre impair que ses membres sont constitués (3, 5, 7?) », a fait remarquer Mbagnick Manet qui se demande comment peuvent-ils exclure quelqu'un sans au préalable l'entendre ?

Moussa Bala Fofana, lui, n'a aucune clémence pour les signataires du communiqué d'exclusion. Selon lui, « quand la notion d'indiscipline est plus évidente la simple lecture des noms des membres de la commission dite d'indiscipline, on finit par ne plus s'attarder sur le nom de la personne convoquée pour indiscipline ».

Selon Mamadou Lamine Diatta, ils auraient dû solliciter les services d'un sachant. Ce n'est pas la peine, renchérit Diambarou Pastef. de toutes les façons, estime-t-il, Moustapha Diakhaté allait démissionner de ce parti bourré de farceurs. donc pour ne pas que cela affecte leur réputation, ils ont cru bon de prendre les devants. Déj, celui (ndlr, le départ) de Mary teuw niane est une grande perte ».

Pape Mamadou Seck, lui, se demande si cette exclusion empêchera M. Diakhaté de parler. Selon lui, « ces gens veulent juste montrer leur petite force partout ». de toutes les façons, et « vu la légèreté de la motivation de son exclusion, il (ndlr, Moustapha Diakhaté) peut saisir la justice pour la faire annuler.
Car, ils lui reprochent juste des propos séditieux et fractionnistes non étayés par aucune source incriminante (interviews télé, radio, publication Facebook?). en outre, aucune mise en demeure ou avertissement préalable n'ont été énoncés. Manifestement, la commission de discipline n'a pas respecté les droits de la défense.

D'après l'article 21 des statuts de l'APR, il y a une échelle des sanctions avant l'exclusion. D'autre part, c'est le président du parti qui prononce la sanction sur proposition du conseil national. Enfin, la lettre d'exclusion a oublié de mentionner les voies des recours dont dispose Moustapha Diakhaté ».

Karl Pape trouve que cette exclusion faite par « ces plaisantins » est illégale. et c'est peut-être pourquoi le concerné lui-même, Moustapha Diakhaté, pour ne pas le citer, parle d'une « commission de farceurs ». « Ce qu'ils ont fait, c'est de la diversion, c'est de la provocation. Je n'ai pas le temps de ces gens-l. Mon temps je le consacre la mise en place du Mouvement Manko takhawu Sunu apr/initiative pour la refondation de l'alliance. Je donnerai plus d'informations par rapport l'organisation et aux objectifs du mouvement au peuple sénégalais et au militants de l'APR », a confié l'intéressé emedias.

Nous vous recommandons