Les pouvoirs publics inscrits dans "une nouvelle gouvernance verte" (directeur adjoint des Parcs nationaux)

Les pouvoirs publics inscrits dans "une nouvelle gouvernance verte" (directeur adjoint des Parcs nationaux)

Aps Le 2019-02-03  Source
Pikine,3 fév (APS) - Le gouvernement sénégalais compte impulser "une nouvelle gouvernance verte'' partir d'une politique consensuelle basée sur un "dialogue permanent'' entre les différentes les composantes du Sénégal, affirme Babacar Youm, directeur adjoint des Parcs nationaux.

Le gouvernement du Sénégal "a entrepris une nouvelle gouvernance verte fondée sur une politique consensuelle partir d'un dialogue permanent entre toutes les composantes du pays", a-t-il déclaré.
Il intervenait samedi Pikine (banlieue dakaroise), l'ouverture des travaux de la Journée mondiale des zones humides, sur le thème "Zones humides et changement climatique: Soyons énergique face au changement climatique". Une rencontre tenue au Technopole de Pikine.
Selon le directeur adjoint des Parcs nationaux, l'environnement et le développement durable "occupent une place prépondérante dans le Plan Sénégal émergent (PSE) qui représente aujourd'hui, le référentiel du développement économique et social de notre pays".
Babacar Youm a rappelé que l'histoire de la conservation des zones humides au Sénégal avait débuté "dans les années 70 avec la création d'aires protégées qui avaient pour but de préserver des échantillons d'écosystèmes marins et côtiers naturels du pays", les zones humides jouant "un rôle important dans plusieurs domaines".
"Elles atténuent les impacts des phénomènes météorologiques extrêmes tels que les inondations, les sécheresses et les cyclones'' et "agissent comme des éponges naturelles, absorbent et stockent les eaux de pluie excédentaires en limitant les risques d'inondations'', a-t-il expliqué.
En saison sèche, les zones humides "libèrent l'eau stockée, retardant le déclenchement des sécheresses et réduisant les pénuries d'eau", a ajouté M.Youm, avant de faire observer que ''depuis quelques décennies'', les zones humides "subissent (...) despressions liées aux activités humaines et climatiques".
SG/BK

→ Lire l'article au complet sur Aps



Nous vous recommandons