Les scientifiques d’Afrique invités à  appliquer le genre à  l’évaluation et à  la gouvernance de la recherche

Par , publié le .

Actualité

Une formation pour le renforcement des capacités des chercheurs sur l’intégration du genre dans la recherche en santé a réuni, au siège du Cnls, les membres des comités d’éthique du Sénégal vers l’Afrique de l’Ouest » (BCA-WA-ETHICS).

Elle est initiée par l’Université de Saragosse (Unisar), le ministère de la Santé et de l’action sociale du Sénégal (Msas) et l’Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formations (Iressef).

Cette rencontre virtuelle de cinq jours sur Zoom, financée par Edctp, vise à  renforcer les capacités des éthiciens et des scientifiques sénégalais et autres ouest-africains en matière d’intégration de la dimension du genre et en matière de conduite et d’évaluation de la recherche en santé dans une perspective du genre.

Il s’agit d’améliorer la compréhension du sexe et du genre, d’enseigner aux stagiaires comment préparer un plan d’égalité de genre et adapter les outils d’évaluation du protocole d’un comité d’éthique dans une perspective de genre.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut