Les travailleurs jugent le bilan négatif

L'Aéroport international de Blaise Diagne aura 1 an d'existence, demain. A l'occasion de ce premier anniversaire, le collectif des travailleurs de L'AIBD, après évaluation, parle d'un bilan négatif. Ils soutiennent que c'est une année de misère, car les problèmes sont nombreux et ne trouvent aucune solution. «1 an après l'ouverture, nous constatons que la plupart des problèmes ne sont pas résolus. Les conditions de vie et de travail du personnel sont restées précaires. Parmi les difficultés, c'est surtout l'épuisement que subit les travailleurs de l'aéroport de Diass», se sont-ils plaints sur Zik fm.

Selon eux, l'ouverture de l'aéroport international Blaise Diagne s'est faite dans la précipitation; c'est pourquoi les travailleurs souffrent encore. «Le transfert de l'aéroport international de Dakar celui de Diass s'est fait dans des conditions extrêmement difficiles. En effet, suite la précipitation pour rendre opérationnel l'aéroport, les travailleurs ont eu faire face de nombreux difficultés, notamment la précarité des statuts, le déficit en matériel, l'absence de procédures normalisées, sans parler du problème de sécurité.»

Par ailleurs, les travailleurs se disent affiliés au SUTSAS, un syndicat qui, regrettent-ils, est en connivence avec le patronat. Cependant, avouent-ils, ils ne peuvent pas être considérés comme un syndicat, car il leur manque l'une des caractéristiques essentielles d'un syndicat pour avoir la prétention de défendre les salariés.«On est bien affilié un syndicat qui est le SUTSAS qui est la CNTS, mais malheureusement, comme je vous l'ai dit, on a été déçu par les syndicats». Néanmoins, le collectif des travailleurs de l'AIBD compte se battre pour améliorer leurs conditions de travail.


Auteur: Marie Thérèse SAGNA - Seneweb.com

→ Lire l'article au complet sur Seneweb



Nous vous recommandons