Lettre d'un citoyen au président Macky Sall.
Mon cher Président,
le peuple sénégalais vous aime bien. C'est pourquoi il vous a confié ses destinées en 2012 en vous élisant au suffrage universel pour un mandat de 7 ans.
Mon cher président, le peuple, mécontent de votre septennat, vous a, malgré tout, réélu pour 5 ans.
Mon cher Président, vous avez bien dit 58%...
Donc, pensez au moins ce peuple qui vous a élu.
Mon cher Président, votre prédécesseur, Abdoulaye Wade, avait tenté de briguer un troisième mandat, mais la vérité des urnes lui avait prouvé la maturité des Sénégalais.
Vous rappelez-vous de cette désillusion, celle-l même qui avait bouté Wade hors du Palais ?
Mon cher Président, savez vous que ce monstre l est toujours en vie ? Il dort tranquillement dans son coin.
De grâce, mon cher Président, ne le réveillez pas, car les conséquences pourraient être désastreuses.
Mon cher Président, le peuple ne veut point entendre parler d'un troisième mandat, le savez-vous ?
Mon cher Président, n'essayait surtout pas, s'il vous plaît.
Essayez de sortir par la grande porte, pour laisser une bonne image la postérité.
Mon cher Président, le peuple attend du concret, car il est temps.
Certes, 2024 est encore loin, mais on attend de vous des réalisations.
Mon cher Président, le peuple vous a élu pour développer ce pays.
Mon cher Président, le peuple sénégalais ne se limite pas simplement l'APR ou votre entourage familial.
Donc, profiter de ce second mandat pour mettre notre cher Sénégal sur les rampes de l'émergence, pour alléger le panier de la ménagère, pour assurer aux Sénégalais un meilleur cadre de vie, un environnement sain, et lui garantir la sécurité. Vous êtes aussi attendu dans les domaines de la santé, de l'emploi des jeunes, de la pêche, de l'agriculture, dans la gestion de notre pétrole et notre gaz...
Les attentes dans ces différents domaines sont nombreuses. Et c'est l que vous devez concentrer tous vos efforts et non sur un troisième mandat qui ne fera que ternir votre image.
Mon cher Président, vous avez promis de faire émerger le Sénégal. Et c'est dans ce chantier l que le peuple vous attend.
Veuillez agréer, monsieur le Président, l'expression de mon profond respect.

Par Papa Waly NDAO, Louisville Kentucky (Etats-Unis)

Nous vous recommandons