Leurs proches, dans l'inquiétude, invitent les autorités à déclencher des recherches
I ls sont au total 05 pêcheurs, tous des membres d'une seule et même famille, à avoir embarqué, le jeudi 07 mai dernier, depuis la Langue de Barbarie précisément à Santhiaba, pour se rendre en mer à bord de leur pirogue. Trois jours après, leur pirogue fût retrouvée avec seulement le moteur, mais sans aucune trace des pêcheurs et de leurs matériels. Une découverte qui a aussitôt plongé leurs parents, proches et amis dans la tristesse et l'inquiétude totale.

C'est ainsi que des recherches furent déclenchées par les membres de leur famille pour tenter de les retrouver, malgré les moyens réduits. Malheureusement pour eux, faute de licence de pêche, ils ont été pourchassés par les éléments de la marine mauritanienne. "On est parti, dès le lendemain de la découverte de la pirogue à Ndiago, en Mauritanie, au service des pêches et de la surveillance de Saint-Louis pour demander une autorisation afin d'aller rechercher les 05 pêcheurs dans les eaux mauritaniennes, mais on nous l'a refusée. Donc on est obligé de prendre des pirogues pour y aller, mais on a été chassé par la marine mauritanienne. On était obligé de revenir. On sollicite l'aide du gouvernement pour les rechercher", a dit Amadou Niang, grand-frère de ces 05 pêcheurs portés disparus.

Il s'agit, en effet, de Lamine Ndione, Mamadou Dieng, Baye Cheikh Wade, le capitaine de la pirogue, Baye Mar Wade et Ibra Diop. "On est vraiment fatigué car ayant tout tenté pour les retrouver, mais en vain. On n'a vraiment pas de soutien. On invite les autorités étatiques, principalement la Marine nationale, à déclencher de rudes recherches pour retrouver les 05 pêcheurs portés disparus", a-t-il ajouté.

Interpellés sur la question, les responsables du service régional des pêches et de la surveillance de Saint-Louis ont soutenu avoir informé la tutelle, tout en précisant aussi que ces 05 pêcheurs portés disparus ne détenaient pas de licence de pêche.

Nous vous recommandons