Ligue des champions. Le PSG s'impose largement à Anderlecht (0-4)

Ligue des champions. Le PSG s'impose largement à Anderlecht (0-4)

Sen360 Le 2017-10-18

Sans être flamboyant, le PSG a fait parler sa puissance offensive, mercredi à Anderlecht. Les hommes d'Unai Emery se sont imposés 4-0 grâce à Mbappé, Cavani, Neymar et Di Maria, buteur en fin de match. Les flèches parisiennes permettent au club de la capitale de poursuivre son sans faute. Les huitièmes de finale sont à portée de main.

Trois matches, trois victoires. Douze buts marqués et 0 encaissé. Voilà le bilan de ce PSG dans cette Ligue des champions après sa victoire tranquille sur la pelouse d'Anderlecht (0-4). Avec neuf points au compteur à l'issue de la phase aller et alors que le Bayern a signé sa deuxième victoire contre le Celtic Glasgow (3-0), Paris pourrait ainsi se qualifier pour les 8es de finale dès la prochaine journée, le 31 octobre, quand les Belges se rendront au Parc des Princes.

L'autre information à retenir de cet Anderlecht - PSG, c'est que le leader de la L1 n'a pas besoin de sortir un grand match pour s'imposer. Loin de là, pourrait-on ajouter après cette dernière sortie. Déjà peu flamboyante à Dijon samedi (1-2), la formation d'Unai Emery n'a pas forcé son talent en Belgique. Paris a manqué un peu de tout. D'engagement. De sérénité défensive. Et de maitrise. Son jeu a ainsi été bien terne. Sans rythme. Sans étincelle. Mais voilà, Paris possède un atout clé de sa manche : son trio offensif d'exception.

Mbappé, Cavani et Neymar permettent au PSG de ne pas forcer

Alignés d'entrée, Kylian Mbappé, Edinson Cavani et Neymar ont encore frappé. Mbappé a d'abord démontré l'étendue de son talent. Il a ouvert le score très vite pour rendre la partie facile à son équipe suite à une deux avec Marco Verratti (0-1, 3e). Juste avant la pause, il a ensuite offert le deuxième but à Edinson Cavani après une frappe puissante de Neymar repoussée par le porter belge (0-2, 44e). Enfin, le Brésilien, peu précis jusque-là, a ajusté un coup franc sous le mur pour s'offrir son but (0-3, 66e).

Le PSG s'impose largement à Anderlecht (0-4) et poursuit son parcours parfaitGlenn Ceillieril y a 46 minutesMis à jour il y a 21 minutesSans être flamboyant, le PSG a fait parler sa puissance offensive, mercredi à Anderlecht. Les hommes d'Unai Emery se sont imposés 4-0 grâce à Mbappé, Cavani, Neymar et Di Maria, buteur en fin de match. Les flèches parisiennes permettent au club de la capitale de poursuivre son sans faute. Les huitièmes de finale sont à portée de main.Trois matches, trois victoires. Douze buts marqués et 0 encaissé. Voilà le bilan de ce PSG dans cette Ligue des champions après sa victoire tranquille sur la pelouse d'Anderlecht (0-4). Avec neuf points au compteur à l'issue de la phase aller et alors que le Bayern a signé sa deuxième victoire contre le Celtic Glasgow (3-0), Paris pourrait ainsi se qualifier pour les 8es de finale dès la prochaine journée, le 31 octobre, quand les Belges se rendront au Parc des Princes. A lire aussiLa MCN a frappé, Di Maria aussi Le film du matchL'autre information à retenir de cet Anderlecht - PSG, c'est que le leader de la L1 n'a pas besoin de sortir un grand match pour s'imposer. Loin de là, pourrait-on ajouter après cette dernière sortie. Déjà peu flamboyante à Dijon samedi (1-2), la formation d'Unai Emery n'a pas forcé son talent en Belgique. Paris a manqué un peu de tout. D'engagement. De sérénité défensive. Et de maitrise. Son jeu a ainsi été bien terne. Sans rythme. Sans étincelle. Mais voilà, Paris possède un atout clé de sa manche : son trio offensif d'exception.Mbappé, Cavani et Neymar permettent au PSG de ne pas forcerAlignés d'entrée, Kylian Mbappé, Edinson Cavani et Neymar ont encore frappé. Mbappé a d'abord démontré l'étendue de son talent. Il a ouvert le score très vite pour rendre la partie facile à son équipe suite à une deux avec Marco Verratti (0-1, 3e). Juste avant la pause, il a ensuite offert le deuxième but à Edinson Cavani après une frappe puissante de Neymar repoussée par le porter belge (0-2, 44e). Enfin, le Brésilien, peu précis jusque-là, a ajusté un coup franc sous le mur pour s'offrir son but (0-3, 66e).

En toute fin de match, Angel Di Maria, rentré à la 74e, a corsé l'addition sur un ballon perdu par la défense belge. Sans briller et si Alphonse Aréola a eu plus de travail que prévu - notamment en première période même s'il a vu sa barre le sauver la 80e -, le PSG a ainsi assuré l'essentiel. Avec un tel trio devant, l'équipe de la capitale n'a pas besoin d'être au sommet à tous les matches. C'est aussi ça le luxe quand on possède de tels joueurs devant. Paris l'apprend avec plaisir cette saison.

Les buts :

Eurosport

Nous vous recommandons

Actualité

Pod et Marichou - Saison 4 - Bande Annonce - VOSTFR

Leral

Actualité

Le valium injectable en rupture depuis deux mois

Seneweb