Ligue des champions : Le Réal Madrid remporte son 14e Sacre face à  Liverpool

Par , publié le .

Actualité

La 14e Ligue des champions pour le Real Madrid

Incroyable Real Madrid ! Largement dominés par les Reds, les Merengue s’en sont remis à  un but de Vinicius Junior et surtout à  un Thibaut Courtois exceptionnel dans les cages pour remporter leur 14e coupe aux grandes oreilles, inscrivant un peu plus le Real dans l’histoire de la compétition.

Pourtant, les Madrilènes ont subi ce soir. Comme dans toutes leurs rencontres de phases finales cette saison, Karim Benzema et les siens ont connu de grandes difficultés à  mettre en place leur jeu et ont passé plus de temps à  défendre qu’à  aller de l’avant. Une statistique est particulièrement parlante : les Reds ont tiré 23 fois ce soir, sans succès, alors qu’il n’a fallu que 3 tentatives aux Merengue pour faire mouche.

Liverpool a tout tenté pour l’emporter. Dans un premier acte retardé de 36 minutes, les Reds ont été les plus entreprenants et sont passés à  plusieurs reprises tout près de faire mouche. Salah s’est présente plusieurs fois devant Courtois et Mané a quant à  lui touché le poteau sur une frappe du droit déviée par le portier belge (19e). Le Real ne relevait la tête qu’en fin de période quand Benzema voyait son but du gauche être invalidé par la VAR et une position de hors-jeu.

En deuxième-période, on a pris les mêmes et on a recommencé. A une différence près : les joueurs du Real ne se sont pas contentés de résister derrière, mais ont aussi réussi à  faire sauter le verrou des Reds lorsque Vinicius Junior a repris victorieusement un centre venu de la droite et du pied de Valverde (58e). Décidés à  réagir, les Reds se sont rués à  l’attaque n’ont rien pu faire face à  Courtois, incontestable homme du match et qui s’est de nouveau illustré dans les dernières minutes, notamment en repoussant une frappe cadrée de Salah qui prenait la direction du but. Il était écrit que ce soir, et même cette saision, rien ne pourrait arrêter ce Real en Ligue des champions.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)