L’Union africaine condamne le putsch au Burkina Faso

Par , publié le .

Actualité

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), le Tchadien Moussa Faki Mahamat, a condamné samedi « le changement inconstitutionnel de gouvernement » au Burkina Faso après le putsch militaire qui a chassé du pouvoir le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

« Le président appelle les militaires à  stopper immédiatement et totalement tout acte de violences ou menaces contre la population civile, les libertés publiques, les droits humains », affirme l’UA dans un communiqué qui appelle à  une restauration de l’ordre constitutionnel au plus tard en juillet 2023.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)