LUTTE CONTRE LA COVID-19 : El Hadji Omar Youm refuse de se vacciner

Par , publié le .

Actualité

 

La campagne de vaccination a démarré, hier dans le département de Mbour, par un fait marquant : L’ex Ministre et Maire de la Commune de Thiadiaye, El hadji Omar Youm, a annoncé son refus de prendre sa dose. Il invoque une clause de conscience.

 
« J’ai décliné l’offre très courtoise du médecin chef de district que je remercie pour l’excellent travail effectué pour la préservation de la santé de nos populations ». Ce sont les propos de l’ancien Ministre des Transports et des Infrastructures routières El hadji Omar Youm, qui a fait cette annonce dans un post qu’il a publié hier sur ses réseaux sociaux. Le Maire de Thiadiaye s’en explique : « Ce n’est pas par méfiance ou peur du vaccin, car je me suis vacciné toute ma vie. Certaines parties de mon corps en portent toujours les stigmates. Mais, je pense simplement que ce vaccin ne doit être ni une arme idéologique ou diplomatique, encore moins un instrument approfondissant davantage la cassure entre les citoyens, les riches et les pauvres, les élus et les électeurs, les gouvernants et les gouvernés ».
 
Dans ce sens, Omar Youm invoque une clause de conscience qui l’empêche de prendre une dose de vaccin, en sa qualité de Maire ou d’autorité, alors la population qui l’entoure reste encore vulnérable à  l’infection. « Comment regarder demain mon Conseil municipal dans le blanc des yeux, la conscience apaisée, mon épouse, mes enfants, les agents municipaux, les populations qui m’ont élu. C’est pourquoi, usant de la clause de conscience, je préfère attendre le  »vaccin pour tous ».  Et ce, au nom de l’équité sociale », a-t-il argué.
 
Cependant, Me Youm a loué les efforts du chef de l’Etat pour rendre disponible ces 200.000 doses aux personnel de santé de première ligne.  « Le président de la république a fournis des efforts remarquables pour doter notre pays d’un vaccin, dans un contexte de raréfaction dont souffrent les « super puissances » ayant pourtant soutenu financièrement la recherche », indique l’ancien Ministre. Avant de continuer : « je comprends l’acte symbolique du Président de la République de se faire vacciner pour démontrer la qualité du vaccin et son importance dans cette phase cruciale de lutte contre cette pandémie. Comme je salue l’initiative légitime de faire vacciner, en priorité, le personnel de santé, les personnes âgées et celles souffrant de certaines maladies ».
 
Enfin, fait remarquer le Maire de Thiadiaye, « ce premier échantillon de 200.000 doses devrait bénéficier à  ce ciblage objectif et transparent ».
 
IDRISSA AMINATA NIANG

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut