Macky concède l'opposition ce qu'il a refusé son parti

Le chef de l'Etat, Macky Sall, ne veut pas que le débat sur son troisième mandat fasse l'objet ne divertisse le peuple et son parti, l'Apr. Cependant, sur Rfi, il dit concéder l'opposition d'en parler comme elle le veut.

Question tabou'

Le président, Macky Sall reste sur sa position. Il ne veut que la question d'un éventuel troisième mandat divertisse son parti. En ce sens, il refuse toujours de clarifier s'il compte briguer, ou non, un éventuel troisième mandat. Interpellé sur cette question qui fait débat depuis quelques temps, il a encore répété que c'est prématuré de débattre sur une telle question.

«Ce qui est étonnant, c'est que pour un président qui vient d'être élu, on pose déj le débat du troisième mandat. C'est déj un problème. Moi je viens d'être élu (réélu : ndlr) il y a peine 6 mois. Ce que je dis mes amis politiques de mon bord, c'est concentrons nous pour faire de ce mandat une réussite. C'est cela l'enjeu.

Macky n'en a cure

«Que l'opposition en fasse son débat, je peux le comprendre», a déclaré sur Rfi le chef de l'Etat du Sénégal.

Ainsi, Macky Sall concède l'opposition ce qu'il a refusé son camp politique. En ce sens, le maire de Mermoz/Sacré-C'ur a déclaré sous tous les toits et sans ambages que «Macky Sall travaille obtenir un 3ème mandat avec la complicité des dealers de l'opposition».

Mieux, dans un entretien avec Vox Populi, Barthélémy Dias se veut formel : «L'homme qui est actuellement au pouvoir est en train de vouloir endormir toute la Nation, parce qu'obnubilé par un troisième mandat», non sans alerter que tous ceux qui ont une ambition présidentielle bien surveiller leurs arrières.

«Au-del de Khalifa Sall, j'invite tous ceux qui veulent diriger un jour le Sénégal surveiller leurs arrières. Ils sont tous ciblés et l'objectif est de les mettre en prison. C'est maintenant la nouvelle forme de coup d'Etat électoral en Afrique», a laissé entendre Barthélemy Dias.
senegal7

Nous vous recommandons