Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

«Macky2012» s'affranchit de «Benno Bokk Yaakaar»

Par , publié le .

Actualité

SENENEWS.COM-Le 14 mars prochain, les Sénégalais seront aux urnes pour choisir leurs maires, présidents de conseils ruraux et présidents de Conseils régionaux. Mais déjà, les acteurs politiques s'activent pour engranger le maximum de suffrages et participer à la gouvernance locale. La coalition « Macky2012 » qui avait porté la candidature de l'actuel président de la République et qui a été préférée à la coalition «Benno Bokk Yaakaar» se rappelle au bon souvenir des Sénégalais et a décidé de renaitre de ses «cendres». Et c'est «Benno Bokk Yaakaar» qui risque d'en pâtir, nous dit l'Obs.La confrontation est inévitable. La fissure quasi-certaine. Car les intérêts sont divergents. «Macky2012», la coalition qui a porté la candidature de l'actuel président de la République à la présidentielle de 2012, ne veut plus être laissée à quai au profit de la coalition «Benno Bokk Yaakaar» qui a repris le flambeau au 2e tour de la présidentielle dernière. En direction des élections locales, dont la date est fixée officiellement au dimanche 14 mars 2014, «Macky2012»  va ramer à contre-courant des états-majors des partis et coalitions de partis politiques qui affûtent déjà leurs armes, comme pour coller à l'adage qui veut qu'il ne sert à rien de courir, il faut juste partir à point.La coalition «Macky2012» a donc été remise au goût du jour, restructurée dans son organigramme et son mode de fonctionnement, pour arborer une version new-look en direction des Locales, après avoir renouvelé sa confiance à Ibrahima Sall, ancien ministre de L'Education nationale et actuel Directeur général de la Société immobilière du Cap-vert(Sicap). Qui fut obligé de faire face à une dissidence de son mouvement avant de retrouver la maîtrise du gouvernail. L'alliance pour la République(Apr) et ses alliés de la première heure jugent avoir été trop reconnaissants envers les autres ténors comme Moustapha Niasse, Idrissa Seck et Ousmane Tanor Dieng, après leur soutien à Macky Sall au second tour de la présidentielle. Ils jugent même avoir trop concédé lors de la répartition des rôles pour une gestion commune des affaires de l'Etat, alors que ces derniers n'ont donné aucun gage de fidélité.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)