Magal 2021 : L’ARTP « rassurée » par le dispositif technique mis en place par les opérateurs

Par , publié le .

Actualité


Chaque opérateur de téléphonie a présenté plus pour cette année

Dans l’après-midi, le patron de l’ARTP a visité, tour à  tour, la nouvelle agence Sokhna Diarra Bousso de Sonatel, l’agence de la Poste, l’agence d’Expresso, l’agence de Free et l’agence de Pro mobile de Touba. Sur place, chacun de ces opérateurs a présenté, de façon détaillée, son plan de dispositif technique qui a été déployé et mis en place.

En effet, selon Abdou Lahad Diakhaté, responsable gestion projet et événementiel à  l’agence Sokhna Diarra Bousso de Touba, cette année, par rapport à  la densification du réseau à  Touba, il y a une hausse de 90% sur la 4G+ sur les capacités habituelles. S’y ajoute le déploiement de huit nouveaux sites dont 5 permanents et trois temporaires.

Sur l’autoroute ila Touba, il renseigne que Sonatel a renforcé son dispositif pour avoir 24 stations le long de l’autoroute sans oublier l’axe Darou Mousty et l’axe Diourbel-Touba. L’idée ici est d’assurer « un accès confortable » sur le réseau au profit des voyageurs.

Le directeur régional d’Expresso à  Diourbel, pour sa part, a révélé que sa société a augmenté une dizaine de sites de 4G à  Touba pour le Magal. A en croire Mohamed Diouf, le taux de couverture du réseau d’Expresso pour l’édition de cette année est de 96%.

En ce qui concerne Free, Issa Konaté Aw a informé que l’opérateur a installé des sites et ajouté des fréquences pour densifier davantage son réseau à  Touba en termes de données. Après avoir signalé que sur la 2G elle a atteint sa capacité maximale sur tous les sites. Et que sur l’autoroute ila Touba, la couverture avait un trou et ce vide a été comblé cette année.

Toutefois, l’autorité n’a pas manqué d’exhorter les opérateurs à  « tout mettre en Å“uvre pour booster la capacité, que ce soit sur les axes routiers d’accès à  Touba, la ville ainsi que ses environs ».

Une application et un numéro vert mis en place pour avoir « le ressenti des usagers »

Toujours par rapport aux innovations, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes a aussi mis en place une application dénommée « ARTP Sama réseau ». Laquelle, selon son Dg, est une application innovante » qui permettra à  l’ARTP d’avoir « le ressenti des populations afin d’intervenir à  temps ».

Un numéro vert sera également mis en place pour permettre aux usagers de joindre les services de l’ARTP à  tout moment (24h/24) et remonter les problèmes rencontrés. Il s’agit du 800 200 200. Sur ce, le Dg Abdoul Ly a invité les populations à  contacter l’ARTP pour avoir des informations nécessaires en cas de problème rencontré durant le Magal mais aussi à  s’approprier des outils qu’elle met à  leur disposition.

Pour rappel, l’ARTP est créée auprès du président de la République, en tant qu’autorité administrative indépendante, chargée de « réguler » les secteurs des télécommunications et des postes. Dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière et de gestion, elle a une mission d’ordre général (application de la règlementation, conseil, avis et propositions de textes législatifs et règlementaires au Président de la République et au Gouvernement). Elle est chargée, entre autres, de « veiller au respect des règles d’une concurrence saine et loyale ; d’assurer le suivi des cahiers des charges des opérateurs ; d’assurer le respect d’une interconnexion équitable entre les opérateurs ; d’assurer la gestion et le contrôle des ressources rares (fréquences et numéros) ; de mettre en place les outils régulatoirs (approbation des offres techniques et tarifaires du dégroupage, définir les modalités d’application de la sélection du transporteur, veiller à  la définition et la mise en Å“uvre des conditions et modalités de la portabilité des numéros) ; d’encadrer les tarifs des opérateurs puissants ; de coordonner la mise en Å“uvre de la politique de développement du service/accès universel ; d’accorder les autorisations et veiller à  l’application de la règlementation, de l’enregistrement et de la gestion des noms de domaine et mettre en place un mécanisme de gestion approprié ».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)