Malaisie: manifestation contre la corruption à  Kuala Lumpur

Par , publié le .

Actualité

Des centaines de personnes se sont rassemblées ce samedi à  Kuala Lumpur pour demander la démission du puissant responsable de l’agence anti-corruption de Malaisie, Azam Baki, mis en cause dans une transaction boursière controversée dans laquelle il possédait des millions d’actions. Ce chef de l’agence anti-corruption (MACC) a admis avoir acheté en 2015 quelque 210 000 euros d’actions de deux sociétés cotées en bourse en utilisant son compte de trading. Or une règle interdit aux agents publics de posséder plus de 100 000 RM d’une entreprise, rapporte notre correspondante à  Kuala Lumpur. Azam Baki s’est défendu en disant qu’il l’avait fait pour son frère, ce qu’a démenti l’organe de surveillance des actions boursières en Malaisie.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)