Manifestations contre le 3e mandat d'Alassane Ouattara en Côte d'Ivoire : La police a arrêté plusieurs manifestants

Manifestations contre le 3e mandat d'Alassane Ouattara en Côte d'Ivoire : La police a arrêté plusieurs manifestants

Setal Le 2020-08-14  Source
Les autorités ont annoncé mercredi soir l'interdiction de ces manifestations, dans un communiqué du ministre ivoirien de l'Administration du territoire, Sidiki Diakité, lu la télévision publique.
Malgré cette interdiction, plusieurs manifestants sont descendus dans les rues jeudi pour protester contre la candidature un troisième mandat du président Alassane Ouattara.
Le président Alassane Ouattara, 78 ans, élu en 2010 puis réélu en 2015, a annoncé qu'il allait se présenter la présidentielle du 31 octobre pour un troisième mandat, ce dont l'opposition lui conteste le droit.
L'ex-président Henri Konan Bédié a déclaré récemment qu'une candidature de M. Ouattara "serait illégale".
Agé de 86 ans, il est lui-même le candidat désigné du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, principale formation d'opposition).
Des incidents ont aussi éclaté mardi Daoukro (centre de la Côte d'Ivoire), fief de Mr Bédié, entre ses partisans et des jeunes du parti au pouvoir, faisant plusieurs blessés.
Un important dispositif policier a été déployé dans plusieurs quartiers de la capitale économique ivoirienne dont Yopougon considéré comme un bastion de l'opposition. Dans ce quartier, des affrontements entre policiers et manifestants ont paralysé la circulation plusieurs endroits.
Les manifestants se sont livrés au jeu du chat et de la souris avec les forces de l'ordre lors de ces regroupements sporadiques où les jeunes ont dressé des barricades et brûlé des pneus.
Des images qui auraient été prises Bonoua (50 km l'est d'Abidjan) et qui circulent sur les réseaux sociaux témoigne d'un face face tendu entre manifestants et la police.
Les jeunes de cette localité ont bloqué la route internationale menant au Ghana avec des barricades.

Nous vous recommandons