Mauritanie: quatre jihadistes s’évadent de prison, deux policiers tués

Par , publié le .

Actualité

Quatre jihadistes se sont échappés dimanche soir d’une prison de la capitale Nouakchott lors d’une évasion qui a coà»té la vie à  deux membres des forces de l’ordre, a annoncé lundi le ministère mauritanien de l’Intérieur.

« A 21H00, ce 5 mars 2023, quatre terroristes ont réussi à  s’évader de la prison centrale de Nouakchott après avoir agressé les gardiens, ce qui a entraîné un échange de tirs au cours duquel deux membres de la Garde nationale » sont morts et deux autres ont été légèrement blessés, indique le ministère dans un communiqué.

L’identité des fugitifs n’a pas été divulguée.

Deux d’entre eux avaient été condamnés à  mort, et les deux autres sont en attente de jugement pour appartenance à  une organisation terroriste, selon un responsable militaire ayant requis l’anonymat.

La même source a précisé que leur véhicule avait été retrouvé dans le nord-est de Nouakchott.

La peine de mort n’est plus appliquée depuis 1987 en Mauritanie.

« La Garde nationale a renforcé son contrôle sur la prison et a immédiatement commencé à  traquer les fugitifs afin de les arrêter au plus vite », a aussi assuré le ministère, qui a appelé les citoyens à  fournir toute information pouvant contribuer à  leur capture.

La Mauritanie est frontalière du Mali, o๠une insurrection djihadiste a débuté en 2012, avant de s’étendre sur d’autres pays du Sahel. Il n’y a toutefois eu aucune attaque jihadiste en Mauritanie depuis 2011.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)