MBOUR - ESCROQUERIE AU PREJUDICE DES OPERATEURS TELEPHONIQUES : Le cerveau tombe, 4 complices dans la nature

MBOUR - ESCROQUERIE AU PREJUDICE DES OPERATEURS TELEPHONIQUES : Le cerveau tombe, 4 complices dans la nature

Enqueteplus Le 2019-12-15  Source

O. Thiam séjourne, depuis la semaine dernière, la prison de Mbour. Avec sa bande, ils ont escroqué de nombreux clients des opérateurs téléphoniques, avec l'aide de tout un arsenal mystique. Les éléments du commissaire Mandjibou Lèye, Mbour, ont mis fin leurs agissements.

Le 25 novembre dernier, l'opérateur téléphonique Sonatel a saisi les limiers du commissariat central de Mbour d'une plainte. Car ses services faisaient l'objet de nombreuses réclamations de clients victimes d'harcèlements. Ceux-ci recevaient, depuis des années, des appels d'individus se présentant comme des agents de la Sonatel. Ils les sommaient de payer leurs factures via Orange money, sous peine de voir leurs lignes coupées ou suspendues.

En sus de la plainte de l'opérateur, des citoyens ont aussi saisi les limiers pour des faits similaires.

Ainsi, les enquêteurs du commissariat central de Mbour dirigé par le commissaire Mandjibou Lèye, ont ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette affaire qui secoue cette partie de la région de Thiès. Selon nos informations, l'exploitation des relevés d'appels et des informations fournies par la délégation judiciaire du juge du 2e cabinet du tribunal de Kaolack ont permis de localiser le cerveau de la bande. Il s'agit d'O. Thiam. Il opérait depuis Kaolack, avec comme lieu de refuge Mbour. Une descente au quartier Grand Mbour a permis son interpellation. Une perquisition de son domicile a permis de saisir des téléphones high-tech. Les enquêteurs ont également découvert tout un arsenal mystique constitué de 3 grands seaux remplis d'eau et des écrits coraniques.

Selon nos interlocuteurs, l'audition de quelques victimes a permis d'évaluer, de manière provisoire, un préjudice de plus de 7 millions de francs Cfa. Toutes soutiennent avoir reçu un appel d'un individu qui se faisait passer pour un agent de la Sonatel. Il leur a demandé de payer leurs factures via Orange money. Les victimes ont aussi déclaré avoir cédé aux exigences de leurs interlocuteurs, sans savoir pourquoi. Elles ont effectué les transferts vers les numéros qui leur ont été indiqués. Les investigations faites par les policiers renseignent qu'un dépôt sans justification de 2 millions de F Cfa a été fait sur le compte du principal suspect.

Quatre complices dans la nature

Entendu, O. Thiam s'est montré très vague dans ses réponses, lorsqu'il a daigné répondre. Il a, entre autres, été interrogé sur les multiples appels téléphoniques de son numéro vers celui des victimes. Il n'a pipé mot. L'enquête a permis d'identifier 4 autres membres de la bande qui font l'objet de recherche par le juge de Kaolack. Ils habitent le même village que le prévenu. Toutefois, ce dernier dit ne pas les connaître.

Dans cette affaire, les investigations des hommes du commissaire Lèye ont montré que cette bande agissait de la même sorte avec les autres opérateurs téléphoniques du pays. D'ailleurs, les plaintes ne cessent d'affluer.

A la fin de sa période de garde vue, O. Thiam a été déféré au parquet de Mbour, pour les délits d'association de malfaiteurs, escroquerie aggravée travers un support informatique et usurpation de fonction. Après son face--face avec le juge, il a été placé sous mandat de dépôt.

CHEIKH THIAM

Nous vous recommandons