MENACES DE MORT : Mouhamed Diouf attrait à la barre par sa tante

MENACES DE MORT : Mouhamed Diouf attrait à la barre par sa tante

Enqueteplus Le 2020-02-26  Source

Attrait à la barre pour menaces de mort sur sa tante, Mouhamed Diouf sera fixé sur son sort après-demain, jeudi.

Après une dispute avec sa maman, Mouhamed Youssouph Diouf a quitté la France pour venir s'établir au Sénégal, dans la maison familiale. Mais son séjour au "pays de la Téranga'' n'est pas de tout repos, puisqu'il ne s'entend pas non plus avec les membres de sa famille, notamment sa tante Aminata Mbakha Diouf, qui s'est finalement résolue à l'attraire à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour menaces de mort.

Selon la plaignante, elle subit, à outrance, des agressions verbales et autres menaces de son neveu depuis 2015. Mais s'est toujours gardée d'ester en justice par respect et par considération pour sa maman. A l'en croire, leur altercation a commencé, quand le mis en cause a voulu faire les yeux doux à la femme de ménage et qu'un jour, il a voulu lever la main sur la dame et qu'elle s'y est opposée. "Il m'a insultée de mère et a tenté de me frapper. Par chance, ma soeur est sortie des toilettes et l'a calmé", a-t-elle soutenu à la barre, avant d'ajouter que tout ce qu'elle veut, c'est qu'il ne revienne plus à la maison.

Contrairement à ces assertions, Mouhamed Diouf réfute les charges pour lesquelles il comparait et déclare: "Elle ne dit pas la vérité. Je ne l'ai pas insultée de mère. Ma grand-mère était tout pour moi. Je ne l'ai jamais menacée.'' Le prévenu a juste eu à reconnaitre que leurs relations étaient assez tendues, puisque sa tante ne le supportait pas et a toujours voulu le dégager de la maison où il a grandi avec ses grands-parents.

Le parquet a requis l'application de la loi, alors que Me Bachir Lô a plaidé pour la relaxe de son client qui, selon lui, a reçu une autre éducation en France où on est libre de dire ce que l'on pense sans pour autant qu'on le prenne pour un manque de respect. "Il n'y a eu ni menaces ni injures", a-t-il martelé.

Mouhamed Youssouph Diouf sera fixé sur son sort, ce jeudi 27 février.

FAMA TALL

Nous vous recommandons

Actualité

Mankeur Ndiaye

Enqueteplus

Actualité

Coronavirus: 66 contacts dont 14 cas à haut risque recensés à Richard-Toll

Aps