MEURTRE DE MODOU LO A TOUBA : Khalifa Ababacar Diop placé sous mandat de dépôt

MEURTRE DE MODOU LO A TOUBA : Khalifa Ababacar Diop placé sous mandat de dépôt

Enqueteplus Il y'a 1 semaine  Source

Khalifa Ababacar Diop, présumé meurtrier de Modou Lo, a été placé sous mandat de dépôt, la Maison d'arrêt et de correction de Diourbel. Son dossier est confié au juge du premier cabinet d'instruction du tribunal de grande instance de Diourbel. Il a été inculpé pour meurtre.

Le présumé meurtrier de Modou Lo a été placé, hier, sous mandat de dépôt. Il a ainsi passé sa première nuit la Maison d'arrêt et de correction de Diourbel, après avoir bénéficié, vendredi dernier, d'un retour de parquet.

KhalifaAbabacar Diop commence être un habitué des geôles sénégalaises, pour avoir été condamné deux reprises pour des faits de trafic de chanvre indien et de vol de bétail. Il est marié et père de famille. Le livreur commercial a fait hier son cinéma la cave du tribunal de grande instance de Diourbel. Après avoir uriné sur le sol, il s'est roulé sur les carreaux où il y avait de l'urine. Ce qui a retardé son passage devant le juge d'instruction du premier cabinet en charge du dossier. Inculpé pour meurtre, Khalifa Ababacar Diop, qui a encore pleuré comme une madeleine, va méditer sur son sort en prison.

Le présumé assassin de Modou Lo est un chanteur de "xassaida'' qui habite l'Unité 24 des Parcelles-Assainies de Dakar. Selon des confidences proches du milieu policier, "il serait de passage Touba''. Ces mêmes confidences renseignent qu'il a tué atrocement Modou Lo. "Il l'a égorgé comme un mouton''.

Face la presse, il y a quelques jours, le lieutenant Moussa Faye, Commandant du poste de police de Gouye Mbind, s'était prononcé sur les détails de cette affaire sordide. "Le meurtrier a reconnu avoir égorgé sa victime, non sans signaler qu'il ne souffrait d'aucune démence. Tout est parti d'une bagarre, lors de laquelle il a été rudement malmené. C'est un vigile qui était en faction au niveau de la maison de Serigne Fallou Mbacké qui nous a alertés. Deux patrouilles ont été aussitôt dépêchées et ces dernières mettront la main sur la personne en question. Elle avait les habits tachetés de sang. Le présumé meurtrier n'est pas un malade mental, parce qu'il a répondu normalement aux questions des enquêteurs'', disait-il.

L'officier d'ajouter : "On avait deux problèmes, quand il s'est agi d'identifier la victime et le mis en cause. Ce dernier était déj en cavale, mais on avait instruit tous les éléments de la brigade de recherches d'investir tout le secteur de la grande mosquée, de l'ancien cimetière, de la morgue, etc. Ainsi, ces derniers sont tombés sur un individu dont les habits étaient tachés de sang gravement. L'homme a été interpellé. Interrogé sur les faits, le mis en cause ne pouvait pas répondre et répétait sans cesse : "J'ai tué une personne. J'ai tué une personne. J'ai tué une personne.' C'est ainsi qu'il a été embarqué en direction du poste de police de Gouye Mbind. Finalement, le présumé meurtrier a reconnu les faits devant les enquêteurs.''

BOUCAR ALIOU DIALLO (DIOURBEL)

Nous vous recommandons