«Mon mari me frappe et me viole régulièrement»

Après deux ans de relation, la célèbre actrice yoruba, Bose Oladimeji, en a eu juste assez et envisage de quitter son foyer. Victime de violences domestiques, la jeune femme affirme que sa vie est en danger.

«Oui, je suis prête à partir, en fait, je ne suis pas avec lui en ce moment. Je dois courir pour sauver ma vie, ma vie est très précieuse pour moi. Je ne peux pas laisser quelqu'un me tuer comme ça. Et je tiens à m'adresser à certaines femmes pour leur dire qu'elles ne devraient pas aimer un homme à cause de ce qu'il leur donne. Elles doivent s'assurer que leur amour est authentique et ne pas se laisser berner par l'argent et le confort. Je dois partir. Je dois m'enfuir pour sauver ma vie. J'ai besoin de me sauver moi-même. Ma vie sera en danger si je reste avec lui», a-t-elle déclaré lors d'un entretien avec Potpourri.

Décrivant les détails horribles de l'abus, Bose Oladimeji a déclaré que les passages à tabac commencent dès qu'il rentre ivre à la maison : « Quand il est ivre, il perd la raison et commence à se comporter mal, à me frapper. Il agit comme un fou. Tout outil qu'il voit autour de lui, il l'utilise sur moi, mais quand il est sobre, il commence à regretter ce qu'il a fait. S'il me bastonne et je me blesse ou je meurs, que diront les gens ? ».

Bose Oladimeji affirme que ce n'était pas le cas au début de leur relation. Il avait caché sa vraie nature. «Nous nous sommes rencontrés dans une boîte de nuit et il était beau, aimable, humble et respectueux. Il a dépensé beaucoup d'argent cette nuit-là, mais après la soirée, on s'est séparés. Le lendemain, nous nous sommes donnés rendez-vous et c'est ainsi que tout a commencé. Il prenait bien soin de moi et c'est une des raisons pour lesquelles je suis tombée amoureuse de lui. Mais ce que j'ai trouvé bizarre chez lui, c'est la façon brutale avec laquelle il fait l'amour. Pas de préliminaires, rien. Il saute juste sur vous et c'est parti. Pas d'affection, pas de câlins, pas de romance, juste du sexe brutal. J'ai été violée plusieurs fois, et généralement, le viol était suivi de coups et d'insultes », a-t-elle ajouté.

Bien qu'elle ne se soit pas mariée légalement, l'actrice nigériane vit avec son partenaire depuis près de deux ans.

Nous vous recommandons