Monsieur le Président de la Republique, vous devez rectifier le tir et immédiatement. (Bassirou Dieng)

Monsieur le Président de la Republique, vous devez rectifier le tir et immédiatement. (Bassirou Dieng)

Dakaractu Le 2020-09-18  Source
À l'annonce de la deuxième phase du Plan décennal de lutte contre les inondations (2019-2022), arrêtée la somme de 117.004.000.000 francs Cfa, nous, populations de Tivaouane Diacksao et de Diamaguene SicapMbao, sommes surpris de vous voir zapper complétement nos deux communes de cette phase.

Monsieur le Président de la République, nous vous invitons rectifier le tir le plus rapidement possible.

Car s'il y a des localités qui méritent de bénéficier de ce plan de lutte contre les inondations, c'est bien Diamaguene et Tivaouane Diacksao. Deux localités qui, chaque fois que le ciel ouvre ses vannes, pataugent dans les eaux.

Nous nous demandons d'ailleurs si vous avez bien consulté certains responsables qui maitrisent bien ces deux localités que vous venez de zapper de votre plan. Parce que si c'aurait été le cas, vous alliez mettre Diamaguene et Tivaouane au coeur de vos préoccupations.

Monsieur le Président de la République, sachez que Diamaguene et Tivaouane DiackSao manquent de Tout. Nos routes sont complètement dégradées. Nos postes de santé sont vieillissants Pire, ils sont vides materiellement. Nos ruelles sont envahies par les eaux en ces périodes d'hivernage.

Monsieur le President de la République, l'urbanisation fait défaut dans ces deux Communes.

Les jeunes ont des problèmes d'infrastructures sportives, culturelles entre autres. Face tous ces maux, nous espérions bénéficier de cette deuxième phase du plan décennal de lutte contre les inondations pour au moins bénéficier des canalisations dignes de ce nom dans certains quartiers comme Lansar, Tivaouane, Diamaguene, Sicap Mbao, Médina Marène, Sam Sam, Cité Sabé, Tally Mame Diarra, Wakhinane, DiackSao 1 et 2. Hélas...

Nous vous interpelons directement pour corriger cette injustice Monsieur le Président de la République. Car, nous ne pouvons plus accepter d'être les oubliés de la Nation...

Bassirou DIENG, Coordonnateur du Collectif des Bénévoles de Diamaguene et Président du Collectif "And Défar Sunu Quartier Médina Marène"

Nous vous recommandons