Mort de Fatou Kiné Gaye : l’assassin présumé accuse sa propre épouse

Par , publié le .

Actualité

Khassim Bâ a avoué avoir tué Fatou Kiné Gaye, la gérante du multiservices «Ets Mansour Sy» retrouvée morte dans son lieu de travail vendredi dernier à  Pikine Rue 10. Il est passé aux aveux lors de son interrogatoire à  la suite de sa garde à  vue au commissariat de Pikine.

D’après Libération, qui donne l’information dans son édition de ce lundi, le mis en cause a mouillé son épouse. Khassim Bâ a en effet déclaré, selon le journal, qu’il a commis son crime parce que cette dernière lui «mettait une terrible pression» pour trouver l’argent nécessaire pour le baptême de leur premier enfant prévu deux jours après le drame, donc hier, dimanche.

Khassim Bâ s’est brouillé avec Fatou Kiné Gaye après qu’il a déclaré lui avoir versé 5,5 millions de francs CFA alors que cette dernière n’a reçu que 2 millions. Réprimandé par cette dernière qui a, dans la foulée, refusé de lui prêter 200 000, il a quitté le point de transfert pour revenir lui asséner 37 coups de couteau, selon Les Echos.

L’arme du crime, un couteau de cuisine, des habits tachés de sang et 1,9 million ont été retrouvés chez lui dans une armoire. Khassim Bâ a confié aux enquêteurs, selon Libération, avoir remis à  son épouse, pour le baptême, le reste des 3,5 millions déclarés et non versés.

Le mariage, les 5 millions, le licenciement.

Avant de passer aux aveux, Khassim Bâ a tenté de nier les faits. Mais des éléments concordants, pointés par la police, l’ont contraint à  passer à  table. Le lieu du crime ne portait aucune trace d’infraction. Ce qui laisse supposer que Fatou Kiné Gaye, qui faisait son travail à  partir d’un poste de travail inaccessible aux personnes étrangères, a eu affaire à  une personne qu’elle connaît.

Cette thèse s’avèrera plausible après que les enquêteurs ont découvert que Khassim Bâ fait partie des dernières personnes à  avoir vu la victime vivante.

Autre indice : lorsqu’il a été arrêté et conduit au commissariat, Khassim Bâ portait des blessures au niveau de sa paume gauche. Il expliquera s’être blessé à  22 heures après être tombé en transe en apprenant le décès de sa collègue. Un de ses amis le contredira en confiant aux policiers avoir remarqué les blessures du mis en cause à . 20 heures.

Ces éléments cumulés, entre autres, vont pousser le suspect à  avouer le crime. Il a été placé en garde à  vue pour assassinat commis avec barbarie.

D’après Libération, Khassim Bâ est âgé de 28 ans. Il menait grand train. Pour financer son mariage, il avait volé 5 millions dans une structure financière o๠il travaillait en simulant une agression. Il sera par la suite licencié pour un détournement de 2 millions.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)