Mort de Ruth Bader Ginsburg : Trump promet un nom «la semaine prochaine», très probablement une femme

Après la mort de la juge Ruth Bader Ginsburg, le président américain a déclaré qu'il annoncerait «un nominé très rapidement».

Le président américain Donald Trump a déclaré ce samedi qu'il proposerait un nom «la semaine prochaine», «probablement» celui d'une femme, pour pourvoir le poste laissé vacant la Cour suprême des Etats-Unis par le décès de la juge Ruth Bader Ginsburg.

«On aura un nominé très rapidement», a déclaré le président républicain avant de s'envoler pour un meeting de campagne en Caroline du Nord. «Nous voulons respecter le processus. Je pense que cela va aller très vite», a-t-il ajouté, alors que l'opposition démocrate lui demande de ne pas nommer de nouveau juge avant l'élection présidentielle du 3 novembre.

«Ce sera très probablement une femme», a-t-il encore dit. «Si quelqu'un me demandait, je dirais qu'une femme serait la mieux placée», a-t-il poursuivi. «Le choix d'une femme serait assurément judicieux», a-t-il insisté.

Le nom de deux femmes cité pour remplacer Ruth Bader Ginsburg

Selon Reuters, le président américain a cité le nom de deux juges «très respectées» : Amy Conet Barrett et Barbara Lagoa. Le professeur Amy Conet Barrett, 48 ans, catholique fervente et opposée l'avortement a été récemment nommée par le président américain la Cour d'appel des Etats-Unis. 52 ans, Barbara Lagoa, également nommée récemment la Cour d'appel des Etats-Unis par Donald Trump, avait auparavant été la première femme d'origine hispanique membre de la Cour suprême de Floride.

La juge Ginsburg, morte 87 ans des suites d'un cancer du pancréas, était une championne de la cause féministe qui, avant même d'entrer la Cour suprême, avait contribué démanteler une série de discriminations légales pesant sur les femmes.

Nous vous recommandons