Moustapha Diatta, co-accusé de l'imam Ndao : «J'ai vu sur internet qu'on n'avait pas besoin d'autorisation pour avoir une arme»

Moustapha Diatta, co-accusé de l'imam Ndao : «J'ai vu sur internet qu'on n'avait pas besoin d'autorisation pour avoir une arme»

Senenews Le 2018-04-25  Source

Entendu dans le procès de l'Imam Ndao et poursuivi pour détention illégale d'arme, Moustapha Diatta s'est prononcé sur la découverte de munitions dans son domicile. Pour justifier son port d'arme, il déclare avoir vérifié, en amont, la législation sur les armes feu sur le net où il aurait appris qu'on n'a pas besoin d'autorisation pour porter une arme.

«Je reconnais que lors de la perquisition de mon domicile, des munitions de 4-5 mm ont été trouvés appartenant une arme de type Hatsan 135. Elles étaient destinées la chasse car je suis un passionné de chasse et de pêche», déclare Moustapha Diatta.

Voulant visiblement en savoir plus, le président des juges du tribunal, Samba Kane, lui demande s'il avait l'autorisation nécessaire pour chasser avec une arme. La réponse de Moustapha est sans appel. «Je n'avais pas d'autorisation car avant d'acheter cette arme, je suis allé sur internet pour voir la législation sur les armes et j'ai vu qu'on n'avait pas besoin d'autorisation pour détenir cette arme», argue-t-il.

Une déclaration qui, pour le moins, a visiblement surpris les juges, qui lui rétorquent sur le coup : »et vous pensez que c'est sur le net que vous devez aller pour voir la législation sénégalaise sur le port d'arme ? »

Mouhamed CAMARA

→ Lire l'article au complet sur Senenews



Nous vous recommandons

Actualité

Dengue: 38 nouveaux cas Touba

Rewmi