Mozambique: 10 morts après une bousculade dans un stade lors d'un meeting électoral
Au moins 10 personnes sont décédées lors d'une bousculade dans un stade de la ville de Nampula, à l'occasion d'une réunion électorale du président du Mozambique Filipe Nyusi.

Au moins 10 personnes sont mortes lors d'une bousculade dans un stade de la ville de Nampula (nord) à l'occasion d'une réunion électorale du président du Mozambique Filipe Nyusi, a annoncé mercredi le parti au pouvoir, un mois avant des élections générales.

« A la fin d'un événement pour la campagne électorale au Stade du 25 Juin, 85 membres de notre parti Frelimo ont été blessés, dont 74 sont sortis de l'hôpital et 11 sont toujours en soin », a indiqué le Front de libération du Mozambique (Frelimo) dans un communiqué mercredi soir.

« Malheureusement 10 militants de notre parti sont morts », poursuit le communiqué.

Stade bondé, portes fermées

Selon des témoins, le petit stade était bondé et les portes étaient fermées quand Filipe Nyusi a tenu son meeting de campagne. Mais à l'issue de la réunion de nombreuses personnes ont tenté de sortir en même temps, certaines sont tombées et ont été piétinées.

Au moins 6 femmes et 4 hommes ont été tués, selon le Frelimo.

Des élections doivent avoir lieu le 15 octobre dans cette ancienne colonie portugaise du sud-est de l'Afrique. Filipe Nyusi est le favori pour sa réélection à la présidence, face notamment au candidat du principal parti d'opposition Ossufo Momade (Résistance nationale du Mozambique, Renamo).

Le gouvernement et l'ex-rébellion, devenue principal parti d'opposition du Mozambique (Renamo), ont signé le 6 août un accord censé mettre un point final à un conflit de plus de quarante ans.

Nous vous recommandons

Actualité

HGS

Enqueteplus

Actualité

Mort par électrocution

Enqueteplus

Actualité

Parfum de remaniement

Dakarmatin

Actualité

Dakar livre Pujari à l'Inde

Dakarmatin