ngel Di Marà­a a peur que sa famille soit touchée par la pandémie de nouveau coronavirus.

ngel Di Marà­a a peur que sa famille soit touchée par la pandémie de nouveau coronavirus.

Seneweb Le 2020-03-30  Source
ngel Di Marà­a a peur que sa famille soit touchée par la pandémie de nouveau coronavirus.


ngel Di Marà­a est intervenu à la télévision argentine, pour évoquer la situation actuelle en France. L'ailier du PSG a reconnu avoir peur que sa famille soit touchée par la pandémie de nouveau coronavirus.



Au contraire de ses coéquipiers sud-américains Cavani, Thiago Silva ou Neymar, Angel Di Maria a choisi de rester en France durant cette période trouble provoquée par le nouveau coronavirus. À l'instar de nombreux Français, l'Argentin doit se confiner chez lui, et ne sortir que lorsque cela est vital. Des consignes que lui, sa femme et ses deux filles respectent. Mais le contexte général les effraie : «La situation telle qu'on la regarde et l'entend nous fait peur. C'est quelque chose de fou ce que nous vivons, nous ne passons pas un bon moment. Nous sommes isolés depuis 14 jours (…). Nous sommes sortis qu'une fois, pour aller au supermarché. On ne peut pas faire grand-chose à la maison», a expliqué le joueur du Paris Saint-Germain, dans une interview à distance accordée à la chaîne de télévision Telefe.


Un confinement difficile à vivre

Jorgelina Cardoso, la compagne du milieu offensif aux 102 sélections avec l'Albiceleste, était également présente pour évoquer la situation. En direct à la télévision, elle avoue que son mari supporte mal le confinement imposé en Hexagone : «Il ne va pas bien, a-t-elle indiqué. Je suis avec les filles toute la matinée parce qu'elles suivent leur enseignement à distance via internet. Je lui laisse un moment avec elles dans l'après-midi. Il ne peut plus supporter. Mais la seule chose que nous pouvons faire est de rester à l'intérieur pour que ça se termine rapidement».


«Nous essayons de rester à la maison pour ne pas l'attraper. Nous avons de très jeunes filles. La situation est effrayante», a poursuivi le joueur de 32 ans, avant de faire la comparaison entre son pays natal et la France. «Ce que j'ai vu en Argentine, c'est que les gens font attention, respectent ce que dit le gouvernement. Ce que font les autorités est spectaculaire. La télévision française, je ne la regarde pas. Je demande aux gens que je connais du club, et qui parlent espagnol, de m'expliquer la situation ici. Chaque fois qu'il y a plus de morts et infectés. ‡a te rend très malade et on ne sait pas quoi penser», a soupiré l'ancien joueur du Real Madrid. Pour conclure, ngel Di Marà­a a tenu à faire passer un message d'encouragement et de solidarité : «Il faut s'écouter et penser les uns aux autres. Si nous restons à l'intérieur, nous sortirons ensemble à plus rapidement». En France, le coronavirus est bien plus présent qu'en Argentine, avec 37 575 personnes infectées pour plus de 2 300 morts ici, contre 589 cas pour 12 décès pour le pays d'Amérique du Sud au dernier bilan.

Nous vous recommandons