Nigéria: Les recommandations de Muhammdu Buhari pour une économie sous-régionale plus forte

Par , publié le .

Actualité

Ce mardi 24 mai, le Président de la République fédérale du Nigéria, Muhammadu Buhari, a reçu une délégation de l’Association des Banques de l’Afrique de l’Ouest (ABAO), conduite par son président, Thierno Seydou Nourou Sy. Le président a précisé que la sous-région doit trouver un terrain d’entente pour s’attaquer au faible accès aux services financiers et à  la reprise après la pandémie du COVID-19.

Le dirigeant nigérian s’est dit convaincu que le déploiement de la zone de libre-échange continentale africaine marquerait un tournant dans la manière dont les pays africains commercent entre eux. « Plus important encore, nous tournerons la page en veillant à  approfondir et à  développer nos capacités industrielles en nous assurant que nous exportons moins de ce dont nous avons été dotés sous forme primaire ou brute, et que nous convertissons une plus grande partie de ces ressources en matériaux finis. Cela nous permettra de bénéficier des revenus tirés de la valeur ajoutée de l’exportation d’un produit fini », pense le Chef de l’Etat Nigérian.

Lors de cette audience, le président a mis au défi l’ABAO de travailler à  la recherche d’un terrain d’entente, malgré les défis macroéconomiques uniques auxquels chaque Etat membre est confronté. Tout en promettant que le Nigéria se tiendra toujours prêt à  soutenir les efforts visant la vie de ses citoyens à  condition que ces aides ne leurs soient pas désavantageuses.

Le président de l’ABAO, Thierno Seydou Nourou Sy, a salué le positionnement  du Nigeria dans l’économie africaine, ajoutant que le leadership du président Buhari était également bien apprécié.
« C’est pourquoi nous sommes ici pour conseiller et guider le secteur financier en Afrique de l’Ouest », a-t-il déclaré.
Il a exhorté le président Buhari à  plaider pour une plus grande inclusion de l’ABAO dans la structure de la CEDEAO, tout en notant également que l’un des défis du système bancaire est le renforcement des capacités, et en exhortant le Nigeria à  mettre en place une académie de formation pour le secteur.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)