Octobre rose Kolda : Dépistage du cancer du col de l'utérus, prise en charge, consultations au menu.

Octobre rose Kolda : Dépistage du cancer du col de l'utérus, prise en charge, consultations au menu.

Dakaractu Il y'a 2 semaines  Source
Dépistage du cancer de col de l'utérus, prise en charge et consultations sont au menu des journées dédiées cette maladie Kolda, entamées ce samedi 18 octobre. Très tôt ce samedi matin 17 octobre les femmes conscientes de l'enjeu sanitaire se sont ruées vers le poste de santé Bouna Kane pour être les premières servies.

Au fouladou, beaucoup parmi ces femmes sont des veuves ou mères célibataires qui n'ont pas de revenus fixes leur permettant de prétendre ces genres de soins. Ainsi, c'est une occasion pour la marraine madame Kady Kandé, épouse du maire de la commune, de venir en aide ces braves femmes.

À en croire la marraine, « c'est la deuxième édition d'octobre rose que nous organisons en partenariat avec l'institut des sciences de la santé (ISSA) pour aider les femmes mieux accéder au service de santé. Nous le faisons pour soulager nos mamans, nos soeurs en les dépistant gratuitement. Nous voyons qu'elles ont répondu présentes et depuis le matin elles sont l. D'ailleurs, les consultations sont en train de se faire. Aux femmes, le cancer du col de l'utérus se soigne surtout s'il est dépisté très tôt. Nous sommes conscientes que le cancer du col de l'utérus fait des ravages chez les femmes. Et c'est pourquoi, nous allons continuer ce combat pour le bien-être de ces dernières », se réjouit-elle.

Pour cette première journée de la deuxième édition, la mi-journée, 67 femmes ont été dépistées dont 2 cas suspects. Mais une parmi elles a déj débuté la chimiothérapie. À cela, s'ajoutent 9 cervicites (infections) détectées et si elles ne sont pas soignées, elles deviennent des cancers du col de l'utérus.

A Baldé venue se faire dépister avance : « je suis au moins rassurée en faisant mon dépistage qui s'est révélé négatif. C'est une bonne chose pour nous les femmes qui n'ont surtout pas les moyens pour accéder aux services sanitaires de ce genre. Aujourd'hui, beaucoup de femmes sont mortes cause du non dépistage temps de cette maladie ou faute de prise en charge réelle. Je félicite la marraine pour ce geste envers les femmes. »

Pour clôturer ces journées, le ministre de la santé, Abdoulaye Diouf Sarr, est attendu ce dimanche 18 octobre dans la capitale du Fouladou. Cette visite sera un prétexte pour les femmes de poser leurs doléances comme le relèvement du plateau technique des hôpitaux, d'autant que Kolda est loin de la capitale pour les évacuations d'urgence.

Nous vous recommandons