Offensive turque en Syrie: Erdogan se prévaut d'une entente avec la Russie

Par , publié le .

Actualité

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, 54 combattants kurdes et rebelles syriens pro-turcs ont été tués, trois jours après le début de l'intervention turque contre les forces kurdes dans le nord de la Syrie. Le président turc assure que l'opération sera menée « jusqu'au bout » et il affirme aussi agir en plein accord avec la Russie.

Avec notre correspondant à Istanbul,Alexandre Billette

Depuis le début de l'offensive sur Afrin, les autorités turques le répètent : l'opération sera menée rapidement, une façon peut-être de rassurer la communauté internationale qui appelle à la retenue mais qui pour le moment laisse faire Ankara.

Ce lundi, Recep Tayyip Erdogan a cependant prévenu : l'opération militaire va se poursuivre jusqu'à ce que tous les objectifs soient atteints, ce qui sous-entend un corridor de sécurité de 30 km en territoire syrien à la frontière turque.

Bref, l'opération baptisée « Rameau d'olivier » ne sera pas terminée demain. Et pour être encore plus clair, le président turc a fait référence à l'autre opération lancée en Syrie en 2016 contre Daech et les forces kurdes. Une opération qui a duré plus de sept mois.

Le pouvoir turc a assuré ce lundi que la Turquie agissait ainsi avec l'accord des Russes, mais au même moment cependant, Sergueï Lavrov annonçait que Moscou allait inviter la partie kurde lors du sommet sur la Syrie à Sotchi fin janvier. Une annonce qui pourrait bien refroidir l'enthousiasme d'Ankara.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut