OPINION »“ Pour des principes (Par Mame Gor Ngom, journaliste)

Par , publié le .

Actualité

Le chemin de la radicalité est toujours périlleux. L’histoire, notre histoire récente, a montré que les théoriciens zélés du « jusqu’au-boutisme », les flatteurs qui vivent au dépend de celui qui les écoute, sont les premiers à  quitter la barque qui chavire.

à‡a doit vraiment faire réfléchir si le pouvoir est obligé de faire une telle débauche d’énergie pour démonter la thèse du « complot ». N’est-elle pas déjà  suffisamment démontrée ?

Ces soutiens massifs pour un homme politique gravement accusé de viol avec violences, sont des signes assez loquaces à  décrypter avec lucidité.

Ces arrestations jusque dans les rangs de la Police et de la Gendarmerie (Le Quotidien), ces écoutes généralisées ( le député Cheikh Seck) synonymes d’inquisition, illustrent assez une frilosité et une attitude paranoà¯aque digne des républiques bananières.

Le chemin de l’intelligence et de la sérénité est la voie royale. Ce pays si pauvre n’est riche que de ses hommes. Et les remparts de la cité ne sont pas les pierres mais les hommes, écrit le Colonel Ndao dans son livre sur la Gendarmerie.

Oui il restera toujours des hommes debout non pas pour des hommes, mais pour les principes.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut