Paris s’oppose à  une quasi-fermeture des frontières par l’Allemagne, réclame des allègements

Par , publié le .

Actualité

L’Allemagne a décidé de classer à  partir de lundi soir le département français de Moselle en zone à  risque maximale en raison de la circulation de variants du COVID-19, ce qui va se traduire par un durcissement des contrôles à  la frontière. 

Cette mesure, qui s’applique aussi au Tyrol autrichien et à  la République tchèque, pourrait entraîner la fermeture de la frontière pour les 16.000 travailleurs français qui se rendent chaque jour en Allemagne s’ils ne présentent pas un test PCR négatif de moins de 24 heures.

Jean Rottner, président de la région Grand-Est, a confirmé dimanche sur Franceinfo que Berlin avait informé Paris de son intention, tout en précisant que d’intenses négociations se poursuivaient pour trouver une solution pour les travailleur frontaliers.

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut