Pas-de-Calais : 750.000 euros de cocaà¯ne s’échouent sur une plage

Par , publié le .

Actualité

La mer a rejeté une dizaine de paquets de cocaà¯ne sur la plage. Ce sont des promeneurs qui ont découvert la drogue sur la plage.

Mise bout à  bout, la dizaine de paquets de cocaà¯ne rejetée sur la plage d’Ambleteuse représente un joli pactole. Depuis samedi dernier, des pains de cocaà¯ne s’échouent en effet régulièrement sur cette plage située à  quelques encablures de Boulogne-sur-Mer. Les gendarmes patrouillent depuis activement pour récupérer toute la « marchandise ».

Ce sont nos confrères de France Bleu Nord qui relaient l’information. Les premiers paquets de cocaà¯ne ont été découverts le 11 septembre dernier par des personnes qui se promenaient sur la plage et qui ont alerté les autorités. Depuis, les « colis » s’échouent régulièrement sur la plage et au total, 11 paquets de 1,2 kilo de drogue ont été saisis par la gendarmerie entre la plage d’Ambleteuse et le Cap Gris-Nez.

Une très belle prise puisque l’ensemble de la marchandise déjà  récupérée est estimé à  750 000 euros. Les gendarmes continuent de patrouiller régulièrement sur la plage pour éviter que la drogue tombe dans les mains de personnes malintentionnées. Les forces de l’ordre craignent en effet que la nouvelle attire des touristes « un peu particuliers ».

Reste désormais à  déterminer la provenance de ces 13 kilos de drogues. Selon toute vraisemblance, la cocaà¯ne aurait pu être jetée à  l’eau d’un bateau pour éviter un contrôle des douanes. Il se peut également qu’un bateau de trafiquant ait coulé dans le secteur. Des analyses vont être effectuées pour tenté de déterminer la provenance de cette cocaà¯ne.

Quoi qu’il en soit, cette découverte est une petite victoire pour les autorités, car la drogue échouée ne se retrouvera pas sur le marché. Les promeneurs ou touristes qui trouveraient un paquet échoué sont appelés à  prévenir immédiatement les forces de l’ordre. Il est également demandé de ne pas manipuler les pains de cocaà¯ne.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)