Pegasus: le Maroc attaque en diffamation Forbidden Stories et Amnesty International à  Paris

Par , publié le .

Actualité

«Le royaume du Maroc et son ambassadeur en France, Chakib Benmoussa, ont mandaté Me Olivier Baratelli pour délivrer, dès aujourd’hui, deux citations directes en diffamation» contre ces deux organisations, selon un communiqué transmis à  l’AFP par Me Baratelli. Les deux associations sont à  l’origine des révélations sur les clients du logiciel espion Pegasus, conçu par la société israélienne NSO.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut