Politique : Est-ce la fin pour Idy ?

Idrissa Seck rêve d'arpenter victorieusement les marches du Palais de la République. Après trois échecs successifs, Idy peine encore donner vie ses rêves. Pour ne rien arranger la situation, les défections se poursuivent dans ses rangs, la dernière en date celle du Colonel Abdourahim Kébé. Le président du conseil départemental de Thiès peut-il rebondir ?

Après le départ de Abdourahmane Diouf, c'est au tour du Colonel Abdourahim Kébé de tourner le dos la formation politique d'Idrissa Seck. D'autres militants non moins illustres avaient également plié bagages : Thierno Bocoum, Ousmane Thionguane, Wally Fall, Me Nafissatou Diop, la liste n'est pas exhaustive. Malgré, la démission de ces grosses pointures, Idrissa Seck avait réussi faire son meilleur score dans une élection présidentielle porté par une forte coalition, composée de grands noms de la politique sénégalaise. Mais, plus d'un an après le dernier scrutin, l'ancien Premier ministre est quasi absent de la scène politique. Son silence a été sujet plusieurs interprétations, d'aucuns n'hésitant pas parler de «deal» avec le Chef de l'Etat. Le très averti journaliste Cheikh Yérim Seck n'en doute pas, «depuis l'annonce des résultats de la dernière Présidentielle, Macky Sall et Idrissa Seck n'ont pas rompu le contact. Ils s'entendent régulièrement après la médiation d'une forte personnalité. Je me demande même s'il n'y a pas eu un échange de «teranga» entre eux», soutenait-il sur le plateau de la TFM en janvier dernier. L'affirmation était vite démentie par le parti Rewmi sans pour autant éteindre la polémique. Des suspicions confortées par le silence assourdissant de Idrissa Seck autour des nombreuses questions qui ont agité l'opinion. Rien n'a réussi tirer l'ancien maire de Thiès de son mutisme si ce n'est la crise sanitaire encore qué Le Colonel Abdourahim Kébé a clairement dénoncé, dans sa lettre de démission ce mutisme de son désormais ex leader, «mon engagement politique continue pour une opposition forte, cohérente et audible au service exclusif des sénégalais». Idy apprécier Réputé bon stratège, celui qui dit ne convoiter que le fauteuil présidentiel, est-il, en train d'ourdir un plan pour se faire une nouvelle virginité politique afin de mieux se lancer l'assaut de la bâtisse de l'avenue Léopold Sédar Senghor ? La stratégie semble risquer face aux pas de géants de son autre rival Ousmane Sonkô Ce dernier n'hésite pas occuper le terrain et d'enfiler les habits de défenseur des causes du peuplé La nature horreur du vide dit l'adage.

Mbissane TINE-Senegal7

Nous vous recommandons

Actualité

Ligue 1 : le PSG gâche mais se rassure Reims

Seneweb