POUR AVOIR ORCHESTRE SON AGRESSION : Le coursier Maguette Fall et un de ses complices condamnés à  2 ans dont 3 mois ferme

Par , publié le .

Actualité

 

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a condamné Maguette Fall et Modou Kara Ndiaye à  2 ans dont 3 mois d’emprisonnement ferme. Le premier cité, avec l’aide de ses amis, a orchestré son agression afin d’emporter les 17 millions qu’il était mandaté pour remettre à  une dame.

 

Mandaté par Khadim Diané pour remettre le montant de 26 mille euros, soit 17 millions de francs CFA à  une dame, Maguette Fall orchestre son agression. Coursier de son état, le jeune homme de 25 ans a comparu hier à  la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Il a été jugé au même titre que son complice Modou Kara Ndiaye. Le troisième, Lama, s’est enfui avec les 4 millions de francs CFA que lui avait confiés Maguette Fall.

Entendue en premier, la partie civil Khadim Diané déclare : »˜’J’ai remis à  Maguette Fall 26 000 euros, soit 17 millions de francs CFA. Lorsque j’ai appelé la dame à  qui il devait remettre l’argent, elle m’a dit qu’elle n’a pas vu le livreur. Quand j’ai contacté ce dernier, il m’a dit qu’il a été agressé. » Le plaignant, qui dit pardonner à  ces jeunes, ajoute : »˜’à‡a fait longtemps que je le sollicite pour qu’il remette de l’argent à  mes connaissances. Je l’ai payé 3 000 F CFA. »

Face aux juges, les deux individus sont passés aux aveux et ont chacun partagé leur part de responsabilité.  Pour répondre des chefs d’association de malfaiteurs et d’abus de confiance qui lui sont reprochés, Maguette Fall s’amende et déclare : »˜’Ils ont feint de me toucher et j’ai fait semblant de tomber. J’ignore ce qui m’a poussé. Je regrette mon acte. C’est une erreur. C’est un certain Lama qui a tout commandité et qui est parti avec les 4 millions, car j’avais divisé l’argent en deux parties. C’est après reconstitution des faits que la police a remarqué qu’il ne s’agissait pas d’accident. »

Son co-prévenu Modou Kara Ndiaye, qui est poursuivi pour association de malfaiteurs et complicité d’abus de confiance, précise, quant à  lui : »˜’Le lundi matin, Maguette m’a appelé et m’a demandé de simuler l’agression. Je reconnais que j’ai commis une erreur. » Gagné par le remord, il dit : »˜’Je me demande ce que je vais dire à  mon père. »

Prenant la parole pour ses réquisitoires, la représentante du ministère public a requis 2 ans dont 6 mois d’emprisonnement ferme contre les prévenus. De leur côté, les conseils de la défense ont sollicité une application bienveillante de la loi pénale, tout en admettant qu’ils ont tort.

Finalement, le tribunal, après en avoir délibéré, a reconnu les prévenus coupables. Pour la peine, il leur a infligé 2 ans dont 3 mois ferme.

MAGUETTE NDAO

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut
Suivez en DIRECT/LIVE Les Manifestations Du Lundi 08 Mars 2021Cliquez-ici