Pour la première fois depuis la mi-aoà»t, le taux d’incidence de l’épidémie de Covid-19 repart à  la hausse

Par , publié le .

Actualité

En France et sur une semaine, le taux d’incidence de l’épidémie de Coronavirus repart à  la hausse comme par exemple dans le département de Lozère.

Alors que globalement l’épidémie de Covid-19 perd du terrain en France, quelques départements voient de leur taux d’incidence bondir comme le département de la Lozère avec une hausse de 110.81 % du nombre de cas enregistré en une semaine. La Lozère devient donc le département de France métropolitaine o๠le taux d’incidence est le plus élevé.

Pour le responsable de l’ARS, Mathieu Pardell, l’inquiétude est palpable : «Il y a de quoi s’inquiéter. On a une augmentation de plus de 500 % du taux d’incidence pour les 45-65 ans qui n’est pas liée aux clusters de Marvejols et de Saint-Chély-d’Apcher«.

Cette semaine, Gabriel Attal (porte-parole du gouvernement) a rappelé que la situation sanitaire ne s’améliorait plus dans un tiers des départements français. A ce jour, une vingtaine de départements français dépassent le seuil d’alerte comme notamment la région àŽle-de-France. Pour autant et dans le détail, le nombre de cas quotidiens positifs au Covid reste stable sur une semaine, autour de 5 200 cas par jour selon CovidTracker.

Pour le moment, les hausses sont contrôlées et n’ont pas d’impact sur le système hospitalier puisque les hospitalisations et entrées en réanimation restent stables et le taux d’occupation reste lui aussi faible. Attention toutefois à  rester vigilant et donc à  ne pas se relâcher trop vite : Penser aux gestes barrières et au port du masque reste bien d’actualité. La hausse des cas pourrait mettre fin aux dernières levées de restrictions sanitaires en France.

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)