Pr. Seydi : «Le vaccin ne tue pas, alors que la Covid-19 tue»

Par , publié le .

Actualité

Lors du bilan annuel de la lutte contre la Covid-19, le chef de la prise en charge des cas de coronavirus, le professeur Moussa Seydi, a préféré se limiter à  lancer un appel pour la vaccination. D’après le chef du Service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann, la lutte doit maintenant être centrée autour de la vaccination qui vient s’ajouter aux «armes classiques de prévention».

«Je voudrais, d’abord, présenter mes condoléances attristées à  ceux qui ont perdu un des leurs, depuis le début de la pandémie. Douze mois se sont écoulés et la pandémie sévit toujours. Celle-ci a bouleversé nos vies, emporté des vies, assombri notre avenir et a impacté notre économie», fait constater l’infectiologue, responsable de la prise en charge des malades.

Cependant, précise le Pr. Seydi, «la Covid-19 n’est pas invincible, parce que nous avons, en plus des armes classiques de prévention, la vaccination». Celle-ci est incontournable, du point de vue du spécialiste, pour venir à  bout de cette affection.

Par conséquent, il lance un appel «à  tous nos concitoyens pour qu’ils s’engagent dans cette vaccination». «Le vaccin est efficace et bien toléré. En tout état de cause, le vaccin ne tue pas, alors que la Covid-19 tue», déclare le Pr. Seydi.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut